En difficulté au Niger, Orange obligé de vendre sa filiale

Le groupe de télécoms français Orange va vendre sa filiale nigérienne, selon une annonce du gouvernement.

La société Zamani Com de l’homme d’affaires nigérien Mohamed Rhissa dit « Rimbo », associé au Malien Moctar Thiam, va acheter la totalité des actions d’Orange Niger et reprendra sa licence d’exploitation. Mais le gouvernement n’a révélé ni le montant de la transaction, ni son calendrier. Le futur acquéreur héritera de 530 salariés et se serait engagé à préserver ces emplois.

Orange quittera donc bientôt le Niger après dix ans d’activité, 2,4 millions de clients et 86 millions d’euros de chiffre d’affaires. L’opérateur français a invoqué depuis plusieurs mois « des difficultés financières importantes du fait de conditions de marché difficiles », mais c’est un redressement fiscal qui a donné le coup de grâce au numéro deux du secteur au Niger.

Il y a environ un an, le service des impôts a en effet réclamé à Orange 22 milliards de francs CFA, soit plus de 33 millions d’euros, presque la moitié de son chiffre d’affaires annuel. Le fisc a même utilisé une méthode musclée en fermant les locaux de l’entreprise pendant un mois. Selon la direction d’Orange Niger, l’activité du groupe génère plus de 52 000 emplois indirects.

Rfi  

Lire aussi

Modele-Mali-societe-civil-election

Mise en place d’AIGE au Mali : des organisations de la société civile tirent la sonnette d’ar...

Les responsables de la Mission d’observation des élections au Mali étaient face à la presse. Objectif: inviter les ...
Mossadeck Bally President CNPM Mali

Mali : Mossadeck Bally est élu Président du CNPM pour un mandat de 5 ans...

Mossadeck Bally, PDG de Azalaï Hôtels est élu président du Conseil national du patronat malien le 1er octobre dernie...

PRÉSIDENCE DU PATRONAT DU MALI : Vers une désignation consensuelle du PDG du Groupe  AZALAÏ, Mo...

Dirigé par une administration provisoire, depuis six mois, sur fonds de crise consécutive à l’élection d’un nouv...

CONSEIL NATIONAL DU PATRON: Qui veut agiter les vieux démons ?...

Le Conseil national du patronat Malien sort de la crise. Mais, visible- ment, cela ne semble pas être du goût de tout ...