En Guinée : le référendum constitutionnel met l’opposition en colère

Les législatives controversées du 1er mars prochain seront couplées à un référendum constitutionnel. C’est la décision prise par le président Alpha Condé suscitant la colère de l’opposition.

Depuis le mois d’octobre dernier, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), une coalition de partis politiques et des organisations de la société civile, organise des manifestations contre l’organisation non-consensuelle des législatives et le projet de modification de la Constitution guinéenne de 2010. 

Un changement constitutionnel qui pourrait permettre au président Alpha Condé de se représenter pour un troisième mandat qui, théoriquement avec l’actuelle loi fondamentale n’est pas possible.

L’opposition guinéenne, qui aussi voit en ces scrutins une manœuvre du président Condé pour se maintenir et renforcer son pouvoir, avait annoncé depuis des semaines qu’elle boycotterait ces consultations et empêcherait leur tenue.

Pour l’opposition, l’annonce du couplage des scrutins est un coup d’Etat constitutionnel.

Dw.com

Lire aussi

Les jeunes sont-ils devenus Tik Tok ?...

TikTok est une application de médias sociaux, propriété de l’entreprise chinoise ByteDance. Née en septe...

Mali : le M5-RFP propose pour la sortie de crise, une offre politique en 8 points à IBK...

Appelé au dialogue par des acteurs sociopolitiques maliens et la communauté internationale, le mouvement du 5 juin-Ras...

Mali : le service de santé a enregistré 21 nouveaux cas de COVID-19...

Le ministère malien de la santé vient d’enregistrer  21 nouveaux cas positifs au COVID-19 ce 1 juillet  20...

G5 Sahel : le communiqué final et les désistions du Sommet de Nouakchott du 30 juin 2020...

Sur invitation de S.E.M. Mohamed Cheikh El Ghazouani, Président de la République Islamique de Mauritanie, Président e...