En Guinée : le référendum constitutionnel met l’opposition en colère

Les législatives controversées du 1er mars prochain seront couplées à un référendum constitutionnel. C’est la décision prise par le président Alpha Condé suscitant la colère de l’opposition.

Depuis le mois d’octobre dernier, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), une coalition de partis politiques et des organisations de la société civile, organise des manifestations contre l’organisation non-consensuelle des législatives et le projet de modification de la Constitution guinéenne de 2010. 

Un changement constitutionnel qui pourrait permettre au président Alpha Condé de se représenter pour un troisième mandat qui, théoriquement avec l’actuelle loi fondamentale n’est pas possible.

L’opposition guinéenne, qui aussi voit en ces scrutins une manœuvre du président Condé pour se maintenir et renforcer son pouvoir, avait annoncé depuis des semaines qu’elle boycotterait ces consultations et empêcherait leur tenue.

Pour l’opposition, l’annonce du couplage des scrutins est un coup d’Etat constitutionnel.

Dw.com

Lire aussi

Mali: liberté provisoire pour l’artiste Sidiki Diabaté...

Le juge d’instruction du tribunal de grande instance de la commune III de Bamako a accordé au chanteur malien Sid...

Barkhane: trois soldats français ont été tués au Mali...

Trois soldats français ont été tués lundi par une bombe artisanale dans la zone des “trois frontières”, dans le...

Mali: l’AMDH se « réjouit des conditions de détention » des cinq personnalités initialement a...

Arrêtées et détenues par les services de renseignement pendant une semaine, cinq personnalités civiles, dont le cél...

Décès de Soumaila Cissé: la dépouille mortelle arrive le 31 décembre au Mali...

La dépouille mortelle de Soumaila Cissé arrive à Bamako, jeudi, et son enterrement est prévu vendredi 1er janvier 20...