En Guinée : le référendum constitutionnel met l’opposition en colère

Les législatives controversées du 1er mars prochain seront couplées à un référendum constitutionnel. C’est la décision prise par le président Alpha Condé suscitant la colère de l’opposition.

Depuis le mois d’octobre dernier, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), une coalition de partis politiques et des organisations de la société civile, organise des manifestations contre l’organisation non-consensuelle des législatives et le projet de modification de la Constitution guinéenne de 2010. 

Un changement constitutionnel qui pourrait permettre au président Alpha Condé de se représenter pour un troisième mandat qui, théoriquement avec l’actuelle loi fondamentale n’est pas possible.

L’opposition guinéenne, qui aussi voit en ces scrutins une manœuvre du président Condé pour se maintenir et renforcer son pouvoir, avait annoncé depuis des semaines qu’elle boycotterait ces consultations et empêcherait leur tenue.

Pour l’opposition, l’annonce du couplage des scrutins est un coup d’Etat constitutionnel.

Dw.com

Lire aussi

Diadié dit Amadou Sankaré

Mali: Diadié Sankaré remporte l’élection présidentielle du patronat avec 89 voix sur 155...

Diadié dit Amadou Sankaré a largement remporté l’élection du président du Conseil National du Patronat du Mal...

Burkina-Faso : une quarantaine d’hommes armés neutralisée et trois capturés...

Dans la nuit du 23 septembre dernier, plusieurs hommes armés ont été neutralisés près du village de Tapoa-Djerma pa...

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara, «La place de Guillaume Soro n’est pas dans la campagne éle...

Le chef de l’Etat ivoirien a remis les pendules à l’heure quand on sait que l’ancien président de l’Assemblée...

Mali : le puzzle se reconstitue vers la levée des sanctions...

La junte militaire vient de poser la première pierre constitutive pour une levée de sanctions contre le pays. Le prés...