Environnement :  COP 24, solution commune oui, mais domestique d’abord

Du 3 au 14 décembre, le Mali participe à la 24ème Conférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 24) à Katowice, en Pologne. Il s’agit pour notre pays d’exposer face à  ses pairs son bilan en matière de mesures prises pour riposter aux aléas liés aux changements climatiques et d’attirer vers la destination Mali les partenaires techniques et financiers.

Dans leurs discours, les autorités maliennes, notamment le département en charge de l’environnement, affirment enregistrer certains acquis salutaires dans la lutte contre les changements climatiques, dont les effets néfastes se font sentir tant sur le plan économique et environnemental qu’humain. Engagé par l’Accord de Paris, le Mali se doit de réduire d’ici 2030  les émissions de gaz dans le secteur de l’Énergie de 31% ; 25 % dans l’agriculture et 21% dans le secteur de la forêt. Et, pour ce faire, il possède un Plan d’action national dont la mise en œuvre, jugée satisfaisante pour les décideurs, reste sujette à réflexion.

En effet, le Mali présente une faible utilisation des énergies renouvelables, qui pourtant constituent un élément essentiel de riposte aux changements climatiques. D’autre part, la gouvernance environnementale peut être qualifiée de défectueuse quand on se réfère à l’ensablement du fleuve et aux occupations irrégulières des berges du fleuve  par des riverains qui font un mauvais usage des eaux et participent à la détérioration de leur qualité.

Les autorités maliennes devraient être plus soucieuses de développer des solutions domestiques pour protéger l’environnement et amener les populations à mesurer les enjeux des changements climatiques, plutôt que de se précipiter pour prendre part à un sommet pour une solution commune, car ils se frottent à des problèmes inexistants sous d’autres cieux et peinent à assainir leur environnement et à instaurer une consommation domestique des énergies renouvelables.

Khadydiatou Sanogo

Lire aussi

SANTE : Les hôpitaux de Bamako et de Kati en grève de dix jours à partir de ce matin...

Afin d’avoir des meilleures conditions de travail, de doter les hôpitaux de Bamako et de Kati d’appareils adéquats...

JOURNEE MONDIALE DE LA CREATIVITE ET DE L’INNOVATION : Au service du développement durable...

La Journée mondiale de la créativité et de l’innovation est célébrée chaque année le 21 avril. En 2021, les...

REGULATION DU SECTEUR DES MOTOS TAXIS : Le délai de grâce prend fin le 30 avril...

Si l’activité permet de lutter contre le chômage des jeunes, force est d’admettre que les conducteurs de ces engin...

COTE D’IVOIRE : Trois assaillants tués dans l’attaque d’une base militaire...

La base militaire de N’dotré, dans la commune d’Abobo à Abidjan, a été attaquée la nuit dernière, par ...