Etat-civil : les actes comme preuves juridiques de l’existence

Le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), en partenariat avec la direction nationale de l’état-civil, a organisé la 1 ère édition de la Journée africaine de l’état-civil (JAEC), jeudi au Palais de la Culture en présence des ONG, des associations féminines et autres.

Hier, le MATD a mobilisé plusieurs jeunes et femmes maliens autour de la célébration de la Journée africaine de l’état-civil. L’occasion a été mise à profit pour sensibiliser les parents et les jeunes sur l’importance de l’acte de naissance et les valeurs qu’ils doivent incarner.

Le thème choisi pour cette année est « promouvoir un système novateur universel de l’enregistrement à l’état-civil et des statistiques vitales pour une bonne gouvernance et une vie meilleure » et le sous-thème « état-civil et protection du citoyen ».

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf, a invité la jeunesse et l’ensemble des Maliens à participer activement à la construction de l’état-civil.

« Les actes d’état-civil relatifs à chaque événement permettent d’apporter la preuve juridique de l’existence et de l’âge, d’établir les droits fondés sur l’âge », a-t-il expliqué. Le ministre a assuré que le gouvernement prendra toutes les mesures nécessaires pour faire face aux problèmes du pays afin de protéger les citoyens.

Le représentant du maire de la Commune V et la représentante du Parlement des enfants, Fanta Sidibé ont appelé les parents et l’ensemble des Maliens à la cohésion sociale et à faire tout le possible afin de chercher l’acte de naissance aux enfants, car dira le parlement des enfants, « un enfant sans acte de naissance, est un enfant exclu de la société, un enfant qui n’existe pas », conclura-t-elle.

Indicateur du Renouveau

Lire aussi

En Afrique, «le virus s’est retrouvé au contact d’une population déjà immunisée»...

Le coronavirus, et si beaucoup d’Africains étaient immunisés contre le Covid-19 grâce aux anticorps qu’il...

Mali : positionnement du CNSP, en danger d’OPA ?...

Au lendemain de ce que certains refusent à présent de qualifier de « coup d’état », des communiqués attribués...

Mali : 4 présumés terroristes appréhendés à Diéma...

L’insécurité au Mali, à en croire dans la région de Kayes, 4 individus, décrits comme faisant partie d’un group...

Ambassade du Mali en Éthiopie : Plus de 2 milliards FCFA d’abonnements ‘’Canal’’ accordé...

Octroie d’avantages indus au personnel diplomatique pour un montant de plus de 3 millions FCFA (3 317 352 F) ; pa...