Mali : l’Institut des Hautes Etudes en Tunisie ouvre ses portes aux bacheliers Maliens

Mali, tunisie, etude, bachelier

Les dirigeants de l’Institut des Hautes Etudes en Tunisie ont effectué le déplacement à Bamako pour expliquer les opportunités qu’offre leur université aux étudiants maliens.

L’IHE de Tunisie accueille des bacheliers de toutes les filières. L’institut assure l’hébergement, assure des stages pour les étudiants avant  de passer au marché de l’emploi a indiqué Sidi Zied, lors d’une conférence de presse, à l’hôtel Kimpeski, le 15 août 2019,  en présence de l’ancien ministre Adama N. Diarra, directeur général SESAM SARL. Selon le chargé de communication de l’Institut,  pour la bonne formation de l’étudiant, l’IHE a noué des partenariats très solides avec de grandes universités dans le monde, telles, l’IAE en France, d’autres au Canada, en Chine etc. Aussi, chez eux, l’étudiant à l’opportunité de suivre de grandes conférences à travers des sommités à travers le monde, va-t-il faire savoir. Il dira que non seulement l’institut ouvre d’autres portes à l’étudiant à l’extérieur pour son doctorat mais l’accompagne également dans ses projets. Il a rassuré que des diplômes Français sont aujourd’hui délocalisés en Tunisie. Selon Zidi Zied, la licence fait 2 ans et le coût varie entre 3200 Euros à 3600 Euros par an et cela suivant  le choix de l’étudiant. Pour le master, il faut 3 ans avec un coût qui varie entre 4000 à 4600 Euros par an. Selon lui,  ces montants déterminent quels avantages l’étudiant doit bénéficier en dehors de l’hébergement. Sinon, il a fait savoir que l’université assure l’hébergement mais à condition que l’étudiant fasse la demande. Concernant la restauration, il a indiqué que l’Etat Tunisien subventionne ce volet depuis 30 ans en raison de 3000 FCFA par jour. Concernant l’assurance, les conférenciers ont fait savoir que ceci est assuré au sein de l’université et en dehors de l’université. Son collègue Mounir Bourami à son tour dira que  cette conférence a pour objectif d’orienter les jeunes étudiants Maliens pour un avenir meilleurs et non un recrutement. Chaque candidature, selon lui,  doit faire l’objet d’un entretien avant d’être acceptée. Il dira les dépenses annuelles varient entre 8000 à 10.000 Euros par année universitaire. Le représentant de l’Institut au Mali Adama N. Diarra a aussi rassuré les uns et les autres de l’opportunité que s’offre aujourd’hui aux étudiants Maliens pour de bonnes études à moindres coût en Tunisie. Selon lui, cette université privée est en partenariat avec l’Etat Tunisien pour dire que tout est garanti. Il dira que cet institut a été fondé depuis 1998 et s’est ouvert à l’international, il y a plus de 15 ans. Cette université  occupe le 3ème rang mondial donc parmi les dix(10) meilleures du monde actuellement ont-ils fait savoir. A la question de savoir si l’institut va ouvrir ses portes à Bamako, les conférenciers diront  que l’université s’est installée pour le moment à Dakar et Abidjan, à l’intérieur de la Tunisie et que leur installation à Bamako n’est pas à exclure, car c’est la stratégie du groupe. Mais que cela requiert des études approfondies, vont-ils faire savoir. Selon les conférenciers, ils ont pu rencontrer les autorités scolaires du Mali pour échanger. Il faut rappeler que l’institut a organisé une journée de porte ouverte, le lendemain 17 août  2019  dans ce même Hôtel Kempeski.

Nord sud journal avec Le Républicain

 

Lire aussi

SANTE : Les hôpitaux de Bamako et de Kati en grève de dix jours à partir de ce matin...

Afin d’avoir des meilleures conditions de travail, de doter les hôpitaux de Bamako et de Kati d’appareils adéquats...

JOURNEE MONDIALE DE LA CREATIVITE ET DE L’INNOVATION : Au service du développement durable...

La Journée mondiale de la créativité et de l’innovation est célébrée chaque année le 21 avril. En 2021, les...

REGULATION DU SECTEUR DES MOTOS TAXIS : Le délai de grâce prend fin le 30 avril...

Si l’activité permet de lutter contre le chômage des jeunes, force est d’admettre que les conducteurs de ces engin...

COTE D’IVOIRE : Trois assaillants tués dans l’attaque d’une base militaire...

La base militaire de N’dotré, dans la commune d’Abobo à Abidjan, a été attaquée la nuit dernière, par ...