Exclusif [Vidéo] Mali: quand le candidat RPM de Goundam enlève les urnes du centre de vote de Tonka pour faire le bourrage

Dans une vidéo exclusive obtenue par Nord sud journal, nous pouvons voir la voiture personnelle du candidat aux législatives du parti Rassemblement pour le Mali (RPM) arrêtée contenant des urnes devant un centre de vote de Tonka. Un des occupants de la voiture ferme la porte de la voiture qui est sur le point de démarrer avec les urnes. Selon nos investigations, cette voiture appartient à Oumar Traoré, alias Gaucher ou Papa, qui avait acheté la voiture à Goundam avec un commerçant de la ville à huit millions des Francs CFA.

Selon les témoignages, la scène s’était déroulée devant le centre de vote Ali Coulibaly de Tonka le 29 mars dernier. Le candidat du RPM, Oumar Traoré venait de Mbouna où il venait d’accomplir son vote, s’est arrêté devant le centre de vote Ali Coulibaly. Il a fait rentrer dans sa voiture les urnes, ainsi que les bulletins de vote et la liste des électeurs avant de quitte la ville. Le lendemain, 30 mars, Oumar Traoré retourne avec les urnes remplis des bulletins de vote. Il fait signer le PV par les responsables du centre du bureau de vote avant que le président du centre de vote n’amène les PV et les urnes au préfet de Goundam.

La nouvelle a vite circulé dans la ville de Tonka et les populations avaient pris la décision d’attaquer la préfecture pour récupérer les urnes bourrées, mais aussitôt qu’il a appris cette nouvelle, le préfet a quitté Goundam précipitamment pour se réfugier à Tombouctou, la capitale régionale.

Contacté par Nord sud journal, Oumar Traoré a affirmé que sa voiture a amené un huissier pour constater la prise d’otage du centre par les combattants du CPA, coalition du peuple de l’Azawad de Mohamed Ousmane, son rival. Cependant, Oumar Traoré n’a pas pu justifier la présence des urnes dans sa voiture comme nous pouvons les voire sur les images.

Selon nos informations, les combattants de la CPA à l’instar des autres mouvements armés signataires de l’accord de paix, ont été mis à contribution par l’administration malienne pour sécuriser les centres de vote là où les forces de sécurité régulières ne sont pas présents.

La pratique est connue, dans le nord du Mali, en général les élections rimes avec la fraude électorale dans une zone qui échappe aux observateurs indépendants, mais avec les téléphones portables, les preuves de cette mascarade électorale remontent de plus en plus.

Lire aussi

Mali: quand Mamadou Sinsy Coulibaly refusait d’aller à l’élection pour la tête du CNP...

Après l’élection de Diadié Sankaré à la tête du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), le 26 septembre...

Mali : Premier ministre Moctar Ouane, prise de contact avec le cabinet et les services rattachés...

Moins de 24 h après sa nomination, le Premier ministre de la Transition, Moctar Ouane a tenu à recevoir ses collaborat...

Mali : la liste des Aigles du Mali élaborée pour les deux prochains matches amicaux...

L’équipe nationale de football du Mali, la liste des joueurs pour les deux prochains matches amicaux, a été élabor...

Mali : les raisons du maintien des sanctions de la CEDEAO malgré le choix d’un premier ministre c...

Le Mali est loin  de rétablir  les échanges commerciaux et diplomatiques avec ses voisins &nb...