FAUX DOCUMENTS DE TRANSPORT : Des mesures drastiques contre le trafic !

Dans un entretien à bâtons rompus, le Directeur National des Transports Terrestres,  Maritimes et Fluviaux, Mamadou Sow a révélé à Nordsudjournal.com la batterie de mesures adoptées par les autorités nationales en charge du transport contre le trafic de faux documents de transport. Dans la foulée, M. Sow a annoncé très prochainement l’adoption du permis biométrique.

« Désormais, plus aucun moyen de se procurer des permis de conduire sans passer par les procédures, même chose que pour la carte grise », a affirmé Mamadou Sow, Directeur National des Transports Terrestres,  Maritimes et Fluviaux.

Dorénavant la carte grise portera  la couleur du véhicule,  si tu veux changer la couleur de ton véhicule,  tu es obligé de passer par l’Office National des Transports (O.N.T) , faire la demande pour changer la couleur, même pour changer de moteur gasoil en essence, tu es obligé de passer par l’O.N.T.

Pour cela,  tu fais une demande adressée au Directeur de l’O.N.T,  l’expert va vérifier ton véhicule,  ensuite on te donne un certificat pour t’autoriser à changer de couleur. Comme ça  on renouvellera ta carte grise pour dire que tu as changé la couleur de ta voiture.

Selon M. Sow, dans leur base de données,  on a 5000 véhicules au Mali. « Mais, est ce que tous circulent ? Non, d’autres sont devenus des pièces détachées », précise-t-il.

Après toutes ces procédures, le Directeur National des Transports Terrestres,  Maritimes et Fluviaux rappelle qu’ils travailleront avec les impôts. Les nouvelles bases des données qui contiennent les couleurs seront affichées aux impôts. « Personne ne pourra se cacher. Tout le monde sera obligé de payer les vignettes ainsi que les impôts. On va mettre également beaucoup de dispositions même pour que les agents de la circulation routière puissent identifier directement toutes les informations nécessaires des véhicules grâce à leurs téléphones portables. Car les gens ont la possibilité de changer les plaques de véhicule aux garages », a martelé Mamadou Sow.

Aussi, il a annoncé l’adoption du permis biométrique très prochainement, car aujourd’hui plusieurs pays sont dans la modernisation, et  que le Mali ne doit pas rester en marge de cette évolution technologique. Il s’agit d’avoir pour les maliens ou qu’ils soient des documents fiables, sécurisés, reconnus par tous et cela aussi procède de la sécurité publique parce qu’un permis biométrique depuis l’inscription du dossier est numérisé.

Bintou Diawara

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...