Fermeture de la frontière avec le Nigeria: au Niger, l’économie locale souffre

Les 1500 km de frontière entre le Niger et le Nigeria sont toujours fermés sur décision du président Buhari. La région de Maradi, côté nigérien, commence à ressentir les effets négatifs de cette fermeture sur l’économie locale. Tout tourne au ralenti. Les commerçants et les transitaires ne comprennent pas la décision du grand frère nigérian.

Près de deux mois après la fermeture de la frontière, les commerçants nigériens ne comprennent toujours pas le grand frère nigérian.

« On a tellement en commun ! On ne peut pas comprendre qu’on se retrouve quand même asphyxiés au bout de semaines ou trois semaines d’une fermeture de frontière. De toutes les façons, on ne les fera pas sans eux, mais eux aussi, ils ne feront pas sans nous », regrette un commerçant de Maradi.

L’exportation du bétail, qui constitue une des principales mamelles de l’économique régionale, est en chute libre.

« Avant, les clients venaient à chaque fois pour acheter, des gens du Nigeria qui venaient avec des camions. Maintenant, en tout cas depuis la fermeture, vous voyez que rien ne marche », constate Ousmane Ali, secrétaire général des exportateurs de bétail.

Pour le représentant du Conseil nigérien des utilisateurs des transports, la contrebande s’est accentuée depuis la fermeture des frontières. « Le trafic se fait sur des motos. Et même leurs marchés sont plus touchés que nos marchés, parce que c’est à travers les frontières que les Maliens, les Tchadiens, les Camerounais, les Soudanais, viennent payer des produits sur leurs marchés », nous explique Souleymane Aboubacar.

Pas de répit pour les taxis-motos : pour elles, toutes les routes mènent au Nigeria, à travers les champs de mil et de Sorgho.

 RFI 

Lire aussi

Mali : renouvellement du bureau du CNPM, deux parties divisées sur l’organisation d’une prochai...

Renouvellement du bureau du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), les partisans des deux listes de candidatures r...

Mali : Bah N’Daw reçoit Hamidou Boly porteur d’un message du médiateur de la Cédéao...

Pour un message du médiateur Goodluck Jonathan pour la levée des sanctions, le Représentant Permanent de la CEDEAO au...

Côte d’Ivoire : le FPI se retire de la Commission électorale...

La crise institutionnelle s’enlise un peu plus en Côte d’Ivoire, avec la décision du deuxième vice-président de ...

Mali : tractations pour la levée des sanctions et la formation du gouvernement...

Nommé Premier ministre du Mali dimanche 27 septembre, Moctar Ouane a dans l’immédiat deux objectifs. Le premier ...