Football français en deuil, Gérard Houllier est décédé

Le football français vient de perdre un membre important de son histoire avec la disparition ce lundi 14 décembre 2020 de Gérard Houllier. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 73 ans.

Quelle période terrible… Après Diego Maradona, Alejandro Sabella ou encore Paolo Rossi, le monde du football se retrouve encore une fois endeuillé avec la disparition de l’ancien sélectionneur de l’équipe de France Gérard Houllier. Selon les informations de la radio RMC, l’ex-coach du Paris Saint-Germain ou encore de l’Olympique Lyonnais est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 73 ans.

Houllier, une carrière riche Après ses débuts comme entraîneur au Touquet puis l’US Noeux-les-Mines, Houllier a véritablement lancé sa carrière au RC Lens en 1982. Après une première saison terminée à une prometteuse 4e place, il aura du mal à faire décoller les Lensois en terminant à la 13e position puis au 7e rang sur les deux exercices suivants. Embauché par le Paris Saint-Germain en 1985, il connaîtra un succès immédiat en obtenant le premier titre de champion de France de l’histoire du club de la capitale.

Malheureusement, l’exercice suivant a été un échec avec une 7e place en championnat et son départ sera entériné lors de la saison 1987-1988. Adjoint de Michael Platini en équipe de France par la suite, il devient DTN avant de prendre les commandes des Bleus en 1992 après la désillusion à l’Euro. A la tête de la sélection, il va connaître un échec fracassant : la non-qualification de la France pour le Mondial 1994 et la fameuse défaite face à la Bulgarie (1-2). Il restera DTN pendant plusieurs années, avant de se lancer dans le défi de sa vie : Liverpool.
Une saison légendaire à Liverpool Nommé sur le banc des Reds en 1998, Houllier a laissé son empreinte dans l’histoire du club anglais. Sans réussir à gagner le titre en Premier League (vice-champion en 2002), le Tricolore reste une véritable légende pour les fans de Liverpool grâce à l’année incroyable du club en 2001 : victoires en FA Cup, League Cup, Coupe de l’UEFA, Supercoupe d’Europe et Charity Shield.

Et finalement, malgré une autre victoire en League Cup en 2003, son histoire prend fin avec la formation britannique en 2004 à cause de ses résultats irréguliers. De retour en France en 2005, il succède, avec brio, à Paul Le Guen, aux commandes de l’Olympique Lyonnais et gonfle son palmarès avec notamment deux titres de champion en L1 avant de partir pour des «raisons personnelles» en 2007. Après des expériences à Aston Villa puis avec le groupe Red Bull, il a finalement passé ses dernières années comme consultant du président des Gones Jean-Michel Aulas. Le football français perd ainsi un membre important de son histoire.

Maxifoot

Lire aussi

Ibrahima Diawara remise trophée Segou Mali

Mali: Ibrahima Diawara aux côtés de la jeunesse de Ségou...

Le président du Parti Mouvement Maliens Tout Court, Mouvement pour la solidarité et le développement (MTC-MSD), Ibrah...
Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...