Gao: Au moins 4 morts et 31 blessés dans l’explosion d’une voiture piégée

@DR : Un blindé français détruit par l’explosion de la voiture piégée ce 1er Juillet à Gao

Une patrouille de soldats français de Barkhane a été la cible d’une attaque à la voiture piégée ce dimanche matin dans un quartier de Gao. Plusieurs morts et blessés.

Une voiture piégée a explosé  près d’une une patrouille de soldats français ce 1er juillet dans le quartier II de Gao. L’explosion a fait plusieurs blessés a-t-on appris auprès des témoins. « Les soldats français dans des blindés étaient en patrouille dans le quartier II lorsqu’une voiture 4X4 de couleur grise a foncé sur eux avant d’exploser », a dit un habitant de Gao qui a assisté à la scène. Selon le ministère malien de la sécurité intérieure, le bilan provisoire est de quatre civils tués et trente et un blessés graves dont huit soldats français de Barkhane. Le souffle de l’explosion a détruit deux blindés français et les maisons autour du lieu de l’attentat.

@DR. Des soldats maliens evacuent un blessé.
@DR. Des soldats maliens evacuent un blessé.

Des hélicoptères français ont été dépêchés sur le lieu pour évacuer les soldats vers l’hôpital de base de Barkhane à Gao. Pour le moment, Barkhane n’a pas encore fourni un bilan de cette attaque, mais dit être informée de la présence de cette voiture piégée qui est rentrée hier dans la ville de Gao. « Nous avons eu l’information qu’une voiture piégée était entrée hier à Gao via le pont Wabaria. Nous avons partagé l’information avec la population pour qu’elle nous aide à identifier cette voiture qui transportait du bourgou », nous confie une source à Barkhane dans la ville de Gao qui a requis l’anonymat car il n’a pas le droit de parler à la presse.

Des soldats maliens evacuent des civils blesses.
Des soldats maliens evacuent des civils blesses.

Depuis le vendredi dernier, c’est la troisième attaque ciblant des forces militaires au Mali. Deux soldats et un civil ont trouvé la mort le 28 juin dernier dans l’attaque à la voiture piégée contre le poste de commandement de la force du G5 Sahel. Hier samedi, au moins quatre soldats maliens ont trouvé la mort dans le cercle de Koro dans l’explosion d’une mine au passage de leur voiture.

En 2012, le nord du Mali a été occupé par des groupes djihadistes liés à Al Qaida avant d’être chassé une année plus tard par des soldats français. Depuis, les forces militaires font régulièrement l’objet d’attaques par les groupes djihadistes.

 Atayou Maiga  à Gao 

 

Lire aussi

Ambassadeur Diallo Paris Bamako

L’ambassadeur du Mali convoqué au ministère français des Affaires étrangères après ses p...

L’ambassadeur du Mali en France a été convoqué jeudi au ministère français des Affaires étrangères après a...

L’Union Africaine va déployer 3 000 soldats au Sahel...

La nouvelle est tombée ce 27 février. L’Union Africaine s’apprête à venir militairement en aide au Mali et aux a...

Paris juge « inacceptable » la mise en cause de soldats français par l’ambassadeur du Mali...

Une image « fausse, inacceptable et indécente » : le cabinet de la ministre des Armées a qualifié ainsi les déclar...

Dix personnes civils tués à la frontière Mali – Niger...

Dix civils ont trouvé la mort entre les 23 et 24 février à la frontière entre le Mali et le Niger, une zone réguli...