Gao : Du nouveau dans l’enquête sur la fusillade d’hier soir qui a coûté la vie à deux personnes

Des soldats et de combattants en patrouille dans la ville de Gao ce 23 février 2017. ©Nord Sud Journal

Les premiers éléments de l’enquête de la fusillade d’hier soir à Gao ont permis de savoir un peu plus sur ce braquage qui a mal tourné. « Il était 21h, à Gao, trois jeunes soldats appartenant au Mécanisme opérationnel de coordination (MOC), issu du MAA Plate-forme ont tenté de braquer un motard de 45 ans en plein centre-ville de Gao », dit une source proche de l’enquête.

Le propriétaire de la moto, un certain Alhousseini Ag Aguissa, natif du village de Djebok, a essayé de se défendre. « Face à la résistance du motard, un de trois soldats du MOC a tiré six balles sur ce dernier qui est mort sur place. Un de trois assaillants qui se trouvait à côté du motard a été touché en plein cœur par les tirs de son ami. Il s’agit d’un certain Abass Ould Mohamed, âgé de 27 ans qui est mort lui aussi sur le lieu», précise notre source.

Les deux autres assaillants ont pris la fuite avant l’arrivée de la police. La gendarmerie a ouvert une enquête pour déterminer la cause de ce braquage de ce motard par les soldats du MOC. « Pour le moment, nous soupçonnons les assaillants de vouloir voler la moto pour la revendre ensuite aux groupes djihadistes. Ces derniers peuvent utiliser cette moto pour perpétrer des attentats », nous confie la même source proche de l’enquête.

Ce n’est pas la première fois que les soldats du MOC sont pointés du doigt dans de tels évènements. Il y a un mois, deux soldats du MOC avaient essayé de voler un véhicule à Gao, mais leur opération avait échoué et les deux jeunes étaient lynchés par une foule en colère. Depuis janvier 2017, deux véhicules du MOC de Gao ont été volés par leurs chauffeurs.  Le mois dernier, une unité de la police militaire a été mise en place pour surveiller justement les comportements de soldats du MOC.

Censé amener la sécurité dans la ville de Gao, pour le moment, les soldats du MOC amènent à la population de la ville plus d’insécurité que sécurité.

Nord Sud Journal

 

Lire aussi

Mali : la réunion du Comité de suivi de l’accord de paix prévue à Kidal est annulée...

À la demande du gouvernement malien, la réunion du comité de suivi de l’accord de paix, prévue demain 17 septembre...

Mali : liberté provisoire refusée à Amadou Haya Sanogo et ses compagnons...

La chambre criminelle de la cour suprême du Mali a refusé la liberté provisoire à Amadou Haya Sanogo et ses compagno...

Mali-Guinée : Alpha Condé intervient pour la libération du prisonnier Bakary Togola...

En prison depuis le 13 septembre dernier, le président de l’APCAM, la plus grande association des pays du Mali, Bakar...

Mali : le procureur du pôle économique donne les raisons de l’arrestation de Bakary Togola...

Le Procureur du Pôle économique et financier de Bamako, Mamadou Kassogué a donné quelques détails de l’affaire Ba...