Gao : la paix des braves entre Hanoun et Ould Laweinate

Les leaders des mouvements arabes de l’Azawad (MAA) Hanoun Ould Ali et Mohamed Ould Laweinate se sont réconciliés au début de ce mois lors d’une rencontre à Tinfanda, dans la région de Gao.

Du 30 novembre au 2 décembre dernier s’est tenue à Tinfanda, à 110km au nord de Gao, une rencontre communautaire au cours de laquelle Hanoun Ould Ali, leader du Mouvement arabe de l’azawad (MAA) plateforme, et Mohamed Ould Laweinate, leader du MAA affilié à la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), se sont réconciliés. Cette réconciliation, initiée par l’entrepreneur Nema Ould Sidi Amar, propriétaire du Groupe Sonef, met fin à plusieurs années de guerre, que se livraient les deux hommes par groupes interposés.

Début 2015, plusieurs pick-up de la Coordination des mouvements de l’Azawad avaient assiégé le village de Tabancort, le fief du MMA plateforme, obligeant la MINUSMA à procéder à des frappes contre les voitures de la CMA afin d’éviter les confrontations entre les deux mouvements. Derrière ces rivalités, beaucoup voyaient Hanoun Ould Ali et Mohamed Ould Aweinate. Mais, aujourd’hui, les choses semblent évoluer et ces incidents malheureux semblent être derrière nous. « Du jamais vu », a dit Mohamed Ould Mataly, « l’objectif de cette rencontre est de mettre de côté nos querelles, que ce soit de la Plateforme ou de la CMA, pour soutenir la mise en œuvre de l’Accord avec les autres communautés songhoy et tamacheq ».  « Tout est fini, maintenant c’est la paix, rien que la paix », c’est le message qu’a lancé Mohamed Ould Aweinate, affirme Ould Mataly.

Lors de cette rencontre, un bureau regroupant des leaders arabes de la région a même été mis en place, avant d’être présenté au Cadre de concertation de Gao, qui regroupe les notabilités de la ville. « Aujourd’hui, il n’y aucun problème. Tout le monde se trouve dans cette union pour la paix, la réconciliation, pour le développement économique et social. C’est pourquoi moi, Hanoun, Mohamed Ould Aweinate et Mohamed Ould Idriss avons mis en place un bureau que nous avons présenté au Cadre de concertation des notables de Gao », dit-il.

« Les Arabes sont venus nous présenter leur bureau après la rencontre de Tinfanda, avec Mena Ould Sidi Amar comme chef du bureau, pour qu’ensemble nous trouvions une solution dans le cadre de la cohésion sociale et du développement économique durable dans la région de Gao », a dit Alhaj Samba Maiga, membre du cadre de concertation des notables de Gao. En attenant, la ville de Gao attend le retour de la paix définitive entre les fils de toute la région.

Ibrahim M Maiga , à Gao

Lire aussi

Niger : le gouvernement interdit toute réexportation du riz entré sur son territoire...

Le Niger vient d’interdire « strictement » toute réexportation du riz entré sur le territoire national, ...

Mali: Après l’Imam Mahmoud Dicko, la plateforme anticorruption salue l’action récente ...

L’opération « mains propres » de la justice déclenchée au Mali la semaine dernière se poursuit. Après l&r...

Mali : les TDR du dialogue national inclusif validés mais sur fond de divergences...

Les termes de référence du dialogue national inclusif ont été validés ce lundi 16 septembre 2019 à Bamako. Les org...

Mali : le juge islamique, Houka Houka Ag Alhousseini plaide pour un débat entre les religieux afin ...

À Bamako depuis plus d’une semaine, le juge islamique de Tombouctou, Houka Houka Ag Alhousseini a rencontré plusieur...