Gao : les communautés Imghad se réunissent autour de la paix

Du 2 au 4 février 2019, les communautés Imghad et Alliés se sont rencontrées à Edang, à la sortie est de Gao, pour discuter du vivre ensemble et de la cohésion sociale.

Initiée par le général Alhaj Gamou, Président du Conseil supérieur des Imghads et Alliés et Akli Iknane Ag Souleymane, chef des communautés Imididaghanes de Tessit, la rencontre des communautés du Haoussa et du Gourma a réuni plus de 1 000 participants représentant les différents  chefs de fractions des régions de Tombouctou, Gao, Kidal et de Menaka, ainsi que leurs cadres religieux. Sous le thème « Le vivre ensemble face au défi sécuritaire et l’application de l’Accord issu du processus d’Alger », l’objectif était de normaliser les rapports sociaux entre les communautés vivant dans ces régions et de contribuer à la cohésion sociale et au vivre ensemble à travers un diagnostic des problèmes inter et intracommunautaires. Mais, également, il s’agissait pour les parties prenantes de rétablir la confiance entre les communautés, selon Azaz Ag Loudagdag, représentant des Imakalklanes de Bourem (tribu Imghad).

Invités à cette rencontre, le gouverneur de la région de Gao, le Préfet du cercle de Gao, les représentants de services régionaux ,la MINUSMA, la force Barkhane, les Famas, les chefs songhoy ,arma, chamanamasse et chérifiens, les représentants des groupes armés signataires de l’Accord, CMA, Plateforme, la CME et le MSA de Moussa Ag Charatoumane. Cette réunion d’envergure est un prélude à une  prochaine, élargie à toutes les communautés du nord, a déclaré Assarid Ag Imbarkawane, le Président d’honneur de la rencontre, non moins  doyen de la communauté des Imghads. Quant au gouverneur de la région, le général de brigade Sidiki Samake, dans son discours d’ouverture il a rappelé l’engagement constant des communautés initiatrices de la rencontre en faveur de la paix, de la cohésion sociale et de la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes.

Durant trois jours, l’ensemble des conflits inter communautaires des localités d’Aguel Hoc, de Djebock, d’Intillit, de Tessit, de Gossi et de Kidal ont été répertoriés et seront définitivement réglés, à en croire les participants.

Pour le Général Alhaj Gamou, de tels échanges francs devraient permettre à l’ensemble des communautés  tamachèques, sonrhais et peuls de vivre ensemble et de faire au défi sécuritaire. La rencontre a formulé plusieurs recommandations, qui devraient permettre le rapprochement et le vivre ensemble entre toutes les communautés du nord du pays.

Un comité de 21 personnes a été mis en place pour faire le suivi de l’exécution des recommandations de la rencontre.

Lire aussi

Niger: Pourquoi Mahamadou Issoufou est si impopulaire...

Malgré le scepticisme suscité par l’annonce de sa décision, il y a quelques mois, le président nigérien Mahamadou...

G5 Sahel : Le cinq pays africain présents au sommet du G7 pour débloquer le financement de la forc...

Cinq pays africains sont invités au G7 de Biarritz. L’Égypte, l’Afrique du Sud et le Rwanda, la « troïka » de...
Mali, arrestation, Tahar, boîte, noire, AQMI, Sahel

Exclusif Mali : arrestation de Tahar Aljaza’iri, boîte noire d’AQMI au Sahel...

Les soldats français de l’opération Barkhane ont arrêté au nord de Tombouctou Tahar Aljaza’iri un artificier et ...
Pont, Kayes, Mali, Manifestation,,

Mali : Urgent, le pont de Kayes coupé par des manifestants pour toute la journée...

Depuis 00 heure de ce vendredi 23 août, le pont de Kayes est bloqué par des manifestants qui réclament de meilleures ...