Gao: Les soldats du MOC font la première patrouille dans les rues de la ville  

Une cinquantaine de soldats et de combattants de groupes intégrés ont circulé en pick-up et à pied ce 23 février dans le centre de la ville. ©Nord Sud Journal

Il est 10h du matin, ce 23 février à Gao. Dans le camp du MOC, le mécanisme opérationnel de coordination, les soldats, issu d’une fusion des ex-rebelles et de l’armée malienne sont sur le point de faire leur première patrouille mixte pour sécuriser la ville de Gao. « Il n’est plus question de Plateforme, de CMA, d’armée… Nous sommes tous ensemble sous le drapeau vert-jaune-rouge »: à Gao, les premières patrouilles mixtes ont été accueillies avec enthousiasme.

Elles étaient attendues comme un symbole fort de la progression de la paix dans le Nord du Mali. Ces patrouilles, « mixtes » car formées de soldats maliens, de combattants de groupes de la « Plateforme » (pro-gouvernementaux) et de l’ex-rébellion de la CMA, sont censées montrer que l’armée malienne de demain pourra être unitaire et qu’elle sera à même de restaurer l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire, après les incursions djihadistes dans la zone de Gao depuis 2012. La cérémonie de lancement de la première patrouille s’est déroulée au camp de regroupement des mouvements armés, siège du « Mécanisme opérationnel de coordination » (ou MOC) de Gao.

Des soldats et de combattants en patrouille dans la ville de Gao ce 23 février 2017. ©Nord Sud Journal

Une cinquantaine de soldats et de combattants de groupes intégrés ont circulé en pick-up dans le centre de la ville. « Je suis content de voir nos soldats dans les rue, cela me donne confiance et je pense qu’ils peuvent réussir à ramener la sécurité s’ils restent soude et unis », dit Mohamed Maiga, un commerçant a Gao qui a vu les soldats du MOC passés devant sa boutique.

A travers ces patrouilles mixtes, les soldats du MOC sont visiblement décidés à ramener la sécurité dans le nord du Mali et cela malgré les menaces djihadistes qui pèse sur eux ces régions autres fois bastions des groupes lie à Al Qaida.

Des soldats et de combattants en patrouille dans la ville de Gao ce 23 février 2017. ©Nord Sud Journal

Nord Sud Journal

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...