Gao : Une milice armée prend le control du conseil régional de la ville  

Gao, dans le nord du Mali, le 17 février 2013. – PASCAL GUYOT / AFP

Une centaine d’hommes appartenant à la Coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance (CMFPR II) sont retranchés depuis hier dans les locaux du conseil régional de Gao. Ils demandent l’annulation de l’installation des autorités intérimaires prévue dans le cadre de l’accord de paix dans la ville de Gao. « C’est depuis hier, vers six heures qu’ils ont commencé à infiltrer le conseil régional, chassant les travailleurs. Ce matin, leur nombre a augmenté et sont environs une centaine d’hommes en tenus militaires et sont armés avec des AK47 », dit un administrateur malien qui se trouve à côté du siège du conseil régional. Qui ajoute « à cause de cette situation tendue, le tribunal de Gao a annulé les audiences de ce matin et les travailleurs du conseil régional ne sont pas venu à leurs bureaux aujourd’hui ». Cette milice locale béneficie du soutien d’une partie de la population de Gao.  Dans la ville, plusieurs forces sont présents, notamment l’armée malienne, la force Barkhane et la MINUSMA, mais aucune intervention militaires n’est prevu pour le moment. .

Nord Sud Journal

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...