Grève illimitée : Les magistrats « acceptent la main tendu d’IBK », mais à condition

A l’issu de la rencontre avec le ministre de la Justice le jeudi dernier, les deux syndicats des magistrats « acceptent la main tendue du chef de l’État » à mettre un terme à la grève illimitée. Mais ils voudraient au préalable un certain nombre de mesures d’accompagnement.

Les magistrats exigent au Premier ministre de rapporter son décret de réquisition qui porte selon eux une « atteinte à l’indépendance du pouvoir judiciaire ».

Les magistrats demandent aussi au gouvernement d’adopter « le tableau synoptique à lui proposé par les syndicats suivant les modalités dégagées par le même document relativement à la question sécuritaire ». Enfin, ils imposent au gouvernement de s’engager à adopter la nouvelle grille salariale avec comme plancher 700 et comme plafond 2500 avant fin février 2019 ».

En réaction à ces contre-propositions, « le ministre a estimé que les syndicats ne se doivent pas d’assortir leur acceptation de l’engagement présidentiel de ces conditionnalités », rapporte dans le procès verbal de la rencontre.

Le Syndicat autonome de la magistrature et le Syndicat libre de la magistrature convoquent une Assemblée générale le jeudi prochain sur la question.

En attendant, le mot d’ordre de grève reste maintenu.

L’Indicateur du Renouveau

Lire aussi

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...

Police au Mali : nouvelles quittances pour mettre fin aux magouilles sur les routes maliennes...

Malick Coulibaly, le ministre de la Justice, a livré des carnets de quittance aux directeurs régionaux de la police le...