Guinée : Alpha Condé a prêté serment sur fond de crise politique

L’investiture s’est déroulée dans un climat de tension puisque l’opposition et le Front national pour la défense de la Constitution ont menacé de manifester à Conakry et dans sa périphérie.

Le centre-ville de la capitale guinéenne, où la cérémonie a eu lieu, était fermé au public. Un important dispositif sécuritaire a aussi été déployé dans la haute banlieue, notamment à Ratoma, fief de l’opposition.

Conakry affichait ce mardi l’image d’une ville plongée dans un calme fébrile. Si au centre-ville la cérémonie d’investiture s’est déroulée en présence de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, la crainte était visible en banlieue où l’opposition avait demandé à ses partisans de sortir dans les rues.

L’opposition ne reconnait pas la victoire d’Alpha Condé

L’Anad, l’alliance qui a soutenu la candidature de Cellou Dalein Diallo, a demandé aux citoyens de protester partout où ils sont. Joachim Baba Millimono parle pour sa part de manifestation éclatée.

« Manifestation éclatée cela veut dire que le citoyen a choisi sa forme de résistance. Il choisit comment il peut désapprouver ce régime. Dénoncer cette investiture à laquelle il ne souscrit pas. Donc le citoyen peut choisir de rester à la maison, il peut aller brûler un pneu et il peut sortir avec une pancarte. »

Une partie de la société civile guinéenne exhorte néanmoins les opposants à revenir désormais autour de la table de négociation pour discuter des problèmes auxquels la Guinée est confrontée.  

Société civile divisée

Aboubacar Doura Koita, président de la jeunesse Cédéao Guinée, estime que la manifestation pour réclamer la victoire de Cellou Dalein Diallo n’a plus de sens.

« Nous pensons aujourd’hui comme nous l’avons toujours dit que les manifestations n’apportent rien dans le règlement de la crise que notre pays traverse. La crise est d’ordre politique mais aussi social par endroit. La seule possibilité de la régler est d’instaurer un cadre de discussion. Il faut que les acteurs se regardent en face et se disent la vérité. »

Pour éviter tout débordement lors de l’investiture du président Alpha Condé, la journée de ce mardi a été déclarée fériée et payée par le gouvernement guinéen.

Le président Alpha Condé a prêté serment en ces termes : « Moi Alpha Condé Président de la république élu conformément à la Constitution, je jure devant le peuple de Guinée et sur mon honneur de respecter et de faire respecter scrupuleusement la Constitution, les lois et les décisions de justice, de défendre les institutions constitutionnelles, l’intégrité du territoire et l’indépendance nationale. En cas de parjure que je subisse la rigueur de la loi. »

Alpha Condé s’est engagé à lutter contre la corruption et les détournements des fonds publics qui gangrènent l’administration guinéenne.

Selon le président de la Cour constitutionnelle, le président sera réinstallé dans ses nouvelles fonctions le 21 décembre prochain.

Dw.com

Lire aussi

Mali: liberté provisoire pour l’artiste Sidiki Diabaté...

Le juge d’instruction du tribunal de grande instance de la commune III de Bamako a accordé au chanteur malien Sid...

Barkhane: trois soldats français ont été tués au Mali...

Trois soldats français ont été tués lundi par une bombe artisanale dans la zone des “trois frontières”, dans le...

Mali: l’AMDH se « réjouit des conditions de détention » des cinq personnalités initialement a...

Arrêtées et détenues par les services de renseignement pendant une semaine, cinq personnalités civiles, dont le cél...

Décès de Soumaila Cissé: la dépouille mortelle arrive le 31 décembre au Mali...

La dépouille mortelle de Soumaila Cissé arrive à Bamako, jeudi, et son enterrement est prévu vendredi 1er janvier 20...