Guinée-Bissau: «Les crises se succèdent, on est fatigués»

En Guinée-Bissau, c’est toujours l’imbroglio politique à la veille du début de la campagne pour l’élection présidentielle, scrutin prévu le 24 novembre. Dans la capitale, la vie continue, malgré les tensions entre le président Vaz et son ex-Premier ministre.

Après le limogeage du Premier ministre Aristide Gomes par le président José Mario Vaz, et la nomination d’un nouveau, les habitants continuent de vaquer « normalement » à leurs occupations dans la capitale Bissau.

Dans les embouteillages du centre-ville, les taxis bleus s’impatientent, alors que les commerçants ont ouvert leurs boutiques au marché central, comme à l’habitude. Pas de présence particulière de militaires dans les rues, ni devant le palais présidentiel.

Une agitation matinale normale donc, mais une situation politique qui ne l’est pas. D’un côté, un Premier ministre nommé mais non reconnu par la communauté internationale – l’ONU, l’Union africaine, l’Union européenne soutiennent la feuille de route de la Cédéao. De l’autre, un Premier ministre limogé, qui dénonce une décision illégale du président. Pour l’heure, son gouvernement « travaille normalement », selon son cabinet.

« On est fatigués »

Dans la capitale, les habitants ne parlent que de ça, mais avec distance : « On est habitués, soupire une vendeuse de légumes, à chaque fois c’est pareil, les crises se succèdent, on est fatigués. »

Alors que la campagne pour le présidentiel est censé débuter samedi, et que la Cédéao insiste pour le maintien du calendrier, peu d’affiches sont visibles dans la ville. « Élection ou pas, je n’irai pas voter », tranche un commerçant, qui regrette « un éternel recommencement ».

Rfi  

Lire aussi

Présidentielles au Niger: l’union européenne débloque une somme de 4,5 millions d’euros...

L’Union européenne a signé le jeudi 24 septembre avec le Niger, une convention de financement pour la mise en œuvre...

Burkina : un homme abattu à sa sortie de banque...

Un client d’une  banque de la place à Ouagadougou de nationalité étrangère a été tué par balle hier 28 sep...

Burkina-Faso : 6 agresseurs des femmes mis aux arrêts par la Police Nationale...

Agressions suivies de viols dans certains quartiers de la ville Ouagadougou. La Police Nationale de Ouagadougou vient de...

Burkina Faso: des candidats à la présidentielle protestent contre des conditions «discriminatoire...

C’est parti pour le dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle du 22 novembre prochain. Les candidats...