Guinée-Bissau: «Les crises se succèdent, on est fatigués»

En Guinée-Bissau, c’est toujours l’imbroglio politique à la veille du début de la campagne pour l’élection présidentielle, scrutin prévu le 24 novembre. Dans la capitale, la vie continue, malgré les tensions entre le président Vaz et son ex-Premier ministre.

Après le limogeage du Premier ministre Aristide Gomes par le président José Mario Vaz, et la nomination d’un nouveau, les habitants continuent de vaquer « normalement » à leurs occupations dans la capitale Bissau.

Dans les embouteillages du centre-ville, les taxis bleus s’impatientent, alors que les commerçants ont ouvert leurs boutiques au marché central, comme à l’habitude. Pas de présence particulière de militaires dans les rues, ni devant le palais présidentiel.

Une agitation matinale normale donc, mais une situation politique qui ne l’est pas. D’un côté, un Premier ministre nommé mais non reconnu par la communauté internationale – l’ONU, l’Union africaine, l’Union européenne soutiennent la feuille de route de la Cédéao. De l’autre, un Premier ministre limogé, qui dénonce une décision illégale du président. Pour l’heure, son gouvernement « travaille normalement », selon son cabinet.

« On est fatigués »

Dans la capitale, les habitants ne parlent que de ça, mais avec distance : « On est habitués, soupire une vendeuse de légumes, à chaque fois c’est pareil, les crises se succèdent, on est fatigués. »

Alors que la campagne pour le présidentiel est censé débuter samedi, et que la Cédéao insiste pour le maintien du calendrier, peu d’affiches sont visibles dans la ville. « Élection ou pas, je n’irai pas voter », tranche un commerçant, qui regrette « un éternel recommencement ».

Rfi  

Lire aussi

CONSEIL NATIONAL DU PATRON: Qui veut agiter les vieux démons ?...

Le Conseil national du patronat Malien sort de la crise. Mais, visible- ment, cela ne semble pas être du goût de tout ...

Burkina Faso : 11 soldats tués dans l’attaque contre un convoi de ravitaillement dans le Sahe...

Onze soldats burkinabè ont été tués dans l’attaque qui visé, lundi, un convoi de ravitaillement escorté par ...

Moussa Ag Acharatoumane : «Le Premier ministre par intérim aurait dû profiter de cette tribune po...

Moussa Ag Acharatoumane, secrétaire général du Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) est un acteur clé aussi b...

Crise Mali-Côte d’Ivoire: Ibrahima Diawara, président de Maliens Tout Court appelle à l’a...

Je suis Malien, je suis fier de l’être! Je suis un Malien tout court qui défendra de toutes ses forces son pays et l...