Guinée-Bissau: une élection «dans le calme et la convivialité» conclut la Cédéao

La Guinée-Bissau est dans l’attente des résultats de la présidentielle du dimanche 24 novembre. La Cédéao a livré ses conclusions et le bilan est selon elle satisfaisant.

« Cette élection s’est déroulée dans le calme et la convivialité », explique Soumeylou Boubèye Maïga, l’ancien Premier ministre malien qui a dirigé la mission d’observation de 75 membres. Selon lui, aucun incident majeur n’est à déplorer. Dans les bureaux visités, quelques retards, quelques problèmes d’encre indélébile ou quelques insuffisances ont été notés, mais « les insuffisances relevées au cours du déroulement du scrutin ne sont pas de nature à entacher la crédibilité de l’élection présidentielle. »

L’organisation a rappelé tous les obstacles surmontés pour organiser cette élection. Cette dernière s’est beaucoup investie avec des sommets, des menaces de sanctions début novembre et avec la présence de sa force armée Ecomib dans le pays depuis 2012.

Le général Francis Béhanzin, commissaire aux affaires Politique, Paix et Sécurité de la Cédéao, a salué la posture républicaine des forces de défense et de sécurité qui ne sont pas intervenues dans les affaires politiques. Mais il a mis en garde, s’il y a des éléments incontrôlés, alors « nous interviendrons comme nous sommes intervenus par ailleurs », rappelant l’intervention militaire en Gambie fin 2016. Pour renforcer l’Ecomib, 60 policiers togolais viennent d’arriver. 80 supplémentaires sont attendus ces prochaines semaines.

Concernant les accusations de fraudes formulées par le camp du président sortant José Mario Vaz, le chef de la mission d’observation incite les acteurs qui ont des contestations à recourir à la voie légale. « Nul ne comprendrait qu’il y ait d’autres attitudes qui pourraient créer une crispation », a-t-il dit.

Rfi

Lire aussi

Bamako Manifestations M5

Le président malien dissout la Cour constitutionnelle, assure que « Soumaïla est sain et sauf ...

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé samedi soir une « dissolution de fait » de la Cour constitut...

Mali: 2 morts et plus de 50 blessés dans des manifestations anti pouvoir...

Les manifestations reprennent ce 11 juillet à Bamako, au Mali alors qu’hier, 10 juillet, au moins 2 manifestants ...
manifestation à Bamako

Mali: 1 mort et 25 blessés dans la manifestation anti gouvernement...

Au moins une personne a été tuée et 25 autres blessées dont 6 dans un état grave, ce vendredi 10 juillet à Bamako ...
manifestation à Bamako. m5

Mali: violente manifestations à Bamako contre le gouvernement...

Violente manifestations ce 10 juillet dans la capitale malienne, Bamako. Ces manifestants anti-gouvernementales, poussé...