Guinée: les principaux leaders du FNDC remis en liberté provisoire

La justice guinéenne a remis en liberté provisoire les principaux leaders du FNDC, condamnés le 22 octobre dernier à de la prison ferme pour avoir appelé à manifester contre le projet de nouvelle Constitution qui pourrait ouvrir la voie à un 3e mandat du président Alpha Condé.

Les débats de leur procès en appel ouvert ce jeudi à Conakry n’ont pas encore porté sur le fond, mais sur une demande de renvoi ainsi qu’une demande de remise en liberté, toutes deux acceptées par le ministère public et le président. Les dix prévenus vont rejoindre leurs familles en attendant la reprise du procès.

« Nous avons entrepris des décisions en âme et conscience, et pour vous et pour nous, force doit rester à la loi, le désordre ne profite à personne », a indiqué le juge Mangadouba Sow, qui a conduit l’audience.

Puisque l’avocat général Alassane Baldé lui avait facilité la tâche en disant qu’il ne voyait aucun inconvénient quant à leur remise en liberté, le juge a déclaré : « La cour ordonne la mise en liberté des prévenus et renvoie le dossier au 5 décembre 2019 pour la suite des débats ».

Me Salifou Béavogui, l’un des avocats de la défense, se félicite de cette liberté provisoire pour ses clients. « Nous avions soutenu que nos clients n’avaient commis aucune infraction et nous avons demandé leur remise en liberté et la cour nous a suivi, le 5 décembre nous viendrons enterrer ce dossier par ce qu’il n’y a aucune infraction ».

L’épouse de l’un des prévenus espère que plus jamais personne ne sera inquiété pour avoir exercé un droit constitutionnel. « On espère que la cour d’appel ira jusqu’au bout, explique madame Barry Harissatou Diall. C’est un sentiment de joie et on espère que plus jamais ça dans ce pays parce que nous avons le droit de manifester tant que c’est dans les règles fixées par la Constitution ».

L’annonce de cette remise en liberté a été saluée par des cris de joie de centaines de personnes, tant dans la salle qu’à l’extérieur du Palais de justice.
 

RFI

Lire aussi

Éviter le chao en République de Guinée, Organisations de la Société Civile appelle sur la situa...

Ce mardi 29 septembre 2020, des Organisations de la Société Civile et Mouvements Citoyens de la sous région Ouest-Afr...

Mali : Moussa Traoré, Modibo Keïta et l’État de droit, Tiébilé Dramé dresse l’état des li...

L’ancien ministre malien des Affaires étrangères, emprisonné plusieurs fois comme leader estudiantin et syndicalist...

Les craintes du Collectif pour la transition en Guinée...

Au cours d’un colloque à Paris ce lundi, le Collectif pour la transition en Guinée a réitéré son opposition à un...

Présidentielles au Niger: l’union européenne débloque une somme de 4,5 millions d’euros...

L’Union européenne a signé le jeudi 24 septembre avec le Niger, une convention de financement pour la mise en œuvre...