Guinée: plusieurs morts au scrutin sur fond d’intenses et sanglantes violences

Bureaux de vote attaqués, matériel électoral incendié, heurts entre forces de l’ordre et opposants. Dimanche 22 mars en Guinée le référendum constitutionnel et les législatives, boycottés par l’opposition, qui accuse le président, Alpha Condé, de se frayer une voie vers un troisième mandat.

Le vote, prévu de 8 heures à 18 heures (9 heures et 19 heures, heures de Paris), a commencé à l’heure indiquée dans une école du centre-ville de Conakry, près du palais présidentiel. Mais à Ratoma (banlieue de Conakry), des partisans de l’opposition ont attaqué des gendarmes devant des bureaux de vote dans une école. Une autre école dans la même zone a été attaquée, et le matériel électoral saccagé, en l’absence d’électeurs, selon un journaliste de l’AFP et des témoins.

Des violences sanglantes enregistrées ont conduit malheureusement, selon l’opposition à 10 morts alors que le gouvernement déclare avoir enregistré 4 victimes.

Lire aussi

Mali : Avis du Ministère des Transports aux conducteurs de motos tricycles et motos taxis...

Dans le transport urbain au Mali, le gouvernement décide de sévir contre la prolifération anarchique des motos tricyc...

Transition politique malienne : Quand Bah N’Daw se mélange les pinceaux...

Le président Bah N’Daw s’est déplacé pour venir saluer le président IBK dans sa résidence pour le saluer, à so...

Mort de Maradona : Le docteur Leopoldo Luque inculpé pour homicide involontaire...

Football, la police a perquisitionné dimanche le cabinet et le domicile de Leopoldo Luque, le médecin personnel de Mar...

Mali : Transition et Gouvernance, Assimi fait jaser...

La transition malienne va bon train. Et comme il est de coutume, aucune œuvre humaine ne peut bénéficier de l’adhé...