Guinée: plusieurs morts au scrutin sur fond d’intenses et sanglantes violences

Bureaux de vote attaqués, matériel électoral incendié, heurts entre forces de l’ordre et opposants. Dimanche 22 mars en Guinée le référendum constitutionnel et les législatives, boycottés par l’opposition, qui accuse le président, Alpha Condé, de se frayer une voie vers un troisième mandat.

Le vote, prévu de 8 heures à 18 heures (9 heures et 19 heures, heures de Paris), a commencé à l’heure indiquée dans une école du centre-ville de Conakry, près du palais présidentiel. Mais à Ratoma (banlieue de Conakry), des partisans de l’opposition ont attaqué des gendarmes devant des bureaux de vote dans une école. Une autre école dans la même zone a été attaquée, et le matériel électoral saccagé, en l’absence d’électeurs, selon un journaliste de l’AFP et des témoins.

Des violences sanglantes enregistrées ont conduit malheureusement, selon l’opposition à 10 morts alors que le gouvernement déclare avoir enregistré 4 victimes.

Lire aussi

Mali: dans les coulisses des désignations de Bah Ndaw et Assimi Goita à la tête de la transition...

Ce lundi 21 septembre, des leaders de la société, des responsables religieux, responsables des groupes armés signatai...

Mali : l’ancien ministre de la défense Bah N’Daw désigné pour diriger la transition...

La transition au Mali, l’ancien ministre de la défense Bah N’Daw est choisi ce 21 septembre, pour diriger l...

Mali : dernières discussions et consultations à la veille de l’ultimatum de la Cédéao...

Le Mali va-t-il enfin connaître l’identité de son président et de son Premier ministre de transition ? La feui...

Mali : à propos des gouverneurs et du chef de l’Etat, les propositions maussades du PARENA...

Faire de l’élection du président de la République une affaire de « komo » ou de « fétiche ...