Guinée: plusieurs morts au scrutin sur fond d’intenses et sanglantes violences

Bureaux de vote attaqués, matériel électoral incendié, heurts entre forces de l’ordre et opposants. Dimanche 22 mars en Guinée le référendum constitutionnel et les législatives, boycottés par l’opposition, qui accuse le président, Alpha Condé, de se frayer une voie vers un troisième mandat.

Le vote, prévu de 8 heures à 18 heures (9 heures et 19 heures, heures de Paris), a commencé à l’heure indiquée dans une école du centre-ville de Conakry, près du palais présidentiel. Mais à Ratoma (banlieue de Conakry), des partisans de l’opposition ont attaqué des gendarmes devant des bureaux de vote dans une école. Une autre école dans la même zone a été attaquée, et le matériel électoral saccagé, en l’absence d’électeurs, selon un journaliste de l’AFP et des témoins.

Des violences sanglantes enregistrées ont conduit malheureusement, selon l’opposition à 10 morts alors que le gouvernement déclare avoir enregistré 4 victimes.

Lire aussi

MALI : La classe politique rejette la suppression de l’aide aux partis politiques et l’augmentat...

Les reformes politiques et électorales étaient au centre de la quatrième réunion du cadre de Concertation du Ministr...

MAHAMOUD DICKO: «Les autorités de la transition filent du mauvais coton»...

Deux mois après son manifeste qui a fait coulé autant d’encre que de salive, l’imam Mahmoud Dicko a fait une sorti...

TOURNOI SPORTIF A GAO : Le trophée de la paix et la cohésion sociale décerné à Mossa Ag Attaher...

Le trophée de la paix et la cohésion sociale a été décerné au Ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Atta...

MALI : le M5-RFP réclame le départ des autorités de la transition...

Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a tenu une assemblée générale, samedi dernier, ...