Guinée: plusieurs morts au scrutin sur fond d’intenses et sanglantes violences

Bureaux de vote attaqués, matériel électoral incendié, heurts entre forces de l’ordre et opposants. Dimanche 22 mars en Guinée le référendum constitutionnel et les législatives, boycottés par l’opposition, qui accuse le président, Alpha Condé, de se frayer une voie vers un troisième mandat.

Le vote, prévu de 8 heures à 18 heures (9 heures et 19 heures, heures de Paris), a commencé à l’heure indiquée dans une école du centre-ville de Conakry, près du palais présidentiel. Mais à Ratoma (banlieue de Conakry), des partisans de l’opposition ont attaqué des gendarmes devant des bureaux de vote dans une école. Une autre école dans la même zone a été attaquée, et le matériel électoral saccagé, en l’absence d’électeurs, selon un journaliste de l’AFP et des témoins.

Des violences sanglantes enregistrées ont conduit malheureusement, selon l’opposition à 10 morts alors que le gouvernement déclare avoir enregistré 4 victimes.

Lire aussi

Mali: qui a donné ordre de tirer sur les manifestants ?...

Alors que les manifestations anti pouvoir ont éclaté depuis le 10 juillet dernier à Bamako et dans certaines régions...

Comment Soumaila Cissé s’informe sur la situation au Mali...

Otage de groupes armés depuis le 25 mars 2020, le député de Niafunké, et chef de file de l’opposition Soumaila Cis...

Mali: les banques resteront fermées ce lundi...

L’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers (APBEF-Mali) a annoncé ce dimanche, 12 juillet...

Mali: 11 morts et 124 blessés dans des affrontements entre policiers et manifestants anti pouvoir...

Au Mali, les manifestations anti pouvoir se poursuivent à Bamako et le bilan s’alourdit, alors que certains parti...