Guinée : scrutin sous tension

En Guinée, la présidentielle devrait être organisée à la fin de 2020. Mais le flou règne encore, notamment sur l’identité des candidats. C’est une autre question qui focalise l’attention. 

Alpha Condé, élu en 2010 et en 2015, briguera-t-il un troisième mandat ? La Constitution le lui interdit, mais ses adversaires le soupçonnent de préparer une réforme de la Loi fondamentale qui, remettant les compteurs à zéro, lui permettrait de retenter sa chance.

Réunies au sein du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), les principales figures de l’opposition – comme Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré, pour lesquels il fait peu de doute qu’ils seront candidats – font bloc. Mais jusqu’à quand ?

En attendant, manifestations et affrontements rythment le quotidien. Un mois après le début des protestations qui ont éclaté à la mi-octobre, une vingtaine de personnes avaient été tuées et une centaine d’autres blessées.

Autre facteur de tension : les législatives. La date du 16 février a été fixée pour renouveler le mandat, expiré depuis janvier 2018, des députés. Une date que conteste l’opposition, convaincue que le délai est trop court pour que le scrutin soit organisé dans de bonnes conditions car la commission électorale doit encore assainir le fichier électoral et procéder au recensement de près de 6 millions de votants.

Avec jeuneafrique

Lire aussi

Mali : Projet de loi sur la liberté religieuse au Mali : Les associations islamiques sortent les gr...

Les associations islamiques du Mali sortent les griffes contre le projet de loi portant organisation de la liberté reli...

L’armée suédoise dupée par un «officier» avec un faux diplôme...

Un Suédois qui a obtenu un emploi dans l’armée en utilisant de faux pouvoirs a été promu officier d’éta...

Dmitri Medvedev annonce la démission du gouvernement russe...

Le Premier ministre russe a présenté ce mercredi au président Vladimir Poutine la démission de son gouvernement. Cet...

Mali : une dizaine de terroristes et 3 poseurs d’ EEI arrêtés par les FAMas...

Hier, le 14 janvier 2020, les FA-MAS en partance sur Mondoro ont surpris des poseurs de mines (Engin Explosif Improvisé...