Guinée : Tueries de 2012 à Zogota, certains Guinéens veulent aller plus loin

En Guinée, le vice-président du principal parti d’opposition a été arrêté mercredi sur ordre de la justice. Celle-ci recherche activement d’autres opposants dans le cadre d’une opération lancée après les troubles autour de la récente présidentielle.

Cellou Dalein Diallo, challenger du leader sortant Alpha Condé à la présidentielle du 18 octobre, a dénoncé sur Facebook une opération destinée à faire passer le « coup d’Etat électoral » auquel s’est livré M. Condé selon lui.

Pendant ce temps, la Cour de justice de la Cédéao a déclaré les autorités guinéennes coupables d’homicides et d’actes de torture lors de la répression d’une manifestation dans le village de Zogota qui avait fait six morts en 2012, selon des documents consultés mercredi par l’AFP.

L’Etat guinéen dispose d’un délai de six mois pour payer aux ayants droit des six personnes tuées 5 milliards de francs guinéens (430.000 euros) chacun, ainsi que 3 milliards (260.000 euros) à 15 autres victimes de cette répression.

Voaafrique

Lire aussi

Mali : Mahamat Saleh Annadif évoque les évolutions positives dans la mise en œuvre de l’Acc...

Une évolution positive dans le processus  de paix, selon le chef Mahamat Saleh Annadif de mission onusienne au Mal...

Président Emmanuel Macron, « La France a une part d’Afrique en elle. Nos destins sont liés...

Restitution du patrimoine africain, fin du franc CFA, lutte contre le terrorisme, relations entre la France et l’A...

Présidentielle au Burkina : L’insécurité, préoccupation commune des candidats...

Aucun candidat n’a battu campagne dans les zones en proie au terrorisme au Burkina Faso. La plupart promettent de mene...

Mali : attaques terroristes sur le pont de Parou « 116 morts, 28 véhicules incendiés et 6 autres ...

Au centre du Mali, le bilan des attaques terroristes au niveau du pont de Parou sur la route de Koro dans la région de ...