Guinée : Tueries de 2012 à Zogota, certains Guinéens veulent aller plus loin

En Guinée, le vice-président du principal parti d’opposition a été arrêté mercredi sur ordre de la justice. Celle-ci recherche activement d’autres opposants dans le cadre d’une opération lancée après les troubles autour de la récente présidentielle.

Cellou Dalein Diallo, challenger du leader sortant Alpha Condé à la présidentielle du 18 octobre, a dénoncé sur Facebook une opération destinée à faire passer le « coup d’Etat électoral » auquel s’est livré M. Condé selon lui.

Pendant ce temps, la Cour de justice de la Cédéao a déclaré les autorités guinéennes coupables d’homicides et d’actes de torture lors de la répression d’une manifestation dans le village de Zogota qui avait fait six morts en 2012, selon des documents consultés mercredi par l’AFP.

L’Etat guinéen dispose d’un délai de six mois pour payer aux ayants droit des six personnes tuées 5 milliards de francs guinéens (430.000 euros) chacun, ainsi que 3 milliards (260.000 euros) à 15 autres victimes de cette répression.

Voaafrique

Lire aussi

MALI : les propositions du consortium des observatoires aux élections sur les réformes politiques ...

Alors que la création de l’organe unique aux élections est remise aux calendes grecques,  plusieurs organisatio...

DEVELOPPEMENT DES MEDIAS : mise à jour du cadre juridique...

Dans le contexte actuel de la refondation de l’État et avec l’arrivée de nouveaux acteurs sur l’échiquier médi...

MALI : Le collectif pour la promotion de la paix et la justice de TAOUDENIT dénonce « le comportem...

Le collectif pour la promotion de la paix et la justice de Taoudénit a organisé, le samedi 27 février 2021 à la Mais...

MALI : Le Premier ministre inaugure le 2e pont de Kayes...

Le Premier ministre Moctar Ouane vient d’ouvrir à la circulation le deuxième pont de Kayes et ses routes d&rsquo...