Guinée : Tueries de 2012 à Zogota, certains Guinéens veulent aller plus loin

En Guinée, le vice-président du principal parti d’opposition a été arrêté mercredi sur ordre de la justice. Celle-ci recherche activement d’autres opposants dans le cadre d’une opération lancée après les troubles autour de la récente présidentielle.

Cellou Dalein Diallo, challenger du leader sortant Alpha Condé à la présidentielle du 18 octobre, a dénoncé sur Facebook une opération destinée à faire passer le « coup d’Etat électoral » auquel s’est livré M. Condé selon lui.

Pendant ce temps, la Cour de justice de la Cédéao a déclaré les autorités guinéennes coupables d’homicides et d’actes de torture lors de la répression d’une manifestation dans le village de Zogota qui avait fait six morts en 2012, selon des documents consultés mercredi par l’AFP.

L’Etat guinéen dispose d’un délai de six mois pour payer aux ayants droit des six personnes tuées 5 milliards de francs guinéens (430.000 euros) chacun, ainsi que 3 milliards (260.000 euros) à 15 autres victimes de cette répression.

Voaafrique

Lire aussi

DESIGNATION DU 1ER ADJOINT AU MAIRE : Les jeunes de Goundam dénoncent les caprices de l’Ambassade...

Le vendredi dernier, des jeunes de la commune urbaine de Goundam ont battu le pavé pour protester contre la gestion cla...

UNTM-GOUVERNEMENT : Un dangereux bras de fer !...

Après l’échec des négociations entamées avec le gouvernement, la centrale syndicale des travailleurs du Mali (UNTM...

CONSEIL NATIONAL DE TRANSITION : Vers sa dissolution ou remembrement !...

C’est le moins que l’on puisse dire de la survie du Conseil National de Transition dirigé par Malick Daw car il nou...

MALI : Le M5-RFP s’éloigne du futur gouvernement de transition...

Au lendemain de la démission du gouvernement et de la reconduction du Premier ministre, Moctar Ouane, le comité strat...