HOPITAL GABRIEL TOURE : Le personnel manifeste contre le départ de son Directeur Général

Le remplacement du Directeur de l’hôpital Gabriel Touré, Abdoulaye Sanogo, n’a pas été du goût des travailleurs de cet établissement sanitaire. Ils ont montré leur mécontentement aux autorités de la transition, hier, jeudi, tout en leur intimant l’ordre de rétablir le directeur dans son poste pour qu’il aille au bout des innovations.


Professeur Djiré Mohamed kassoum, chirurgien à l’hôpital Gabriel Touré, a indiqué qu’ils ont été surpris par la nouvelle du remplacement de leur directeur. A ses dires, si les autorités voulaient relever une personne de son poste, elles devraient avoir des raisons valables, mais « il n’y a pas de raisons valables qui aient été évoquées. » « Nous demandons aux autorités qui ont relevé Abdoulaye Sanogo de son poste de Directeur du CHU Gabriel Touré de nous donner les raisons qui ont motivé leur choix. La seule chose qu’on ne peut pas militariser au Mali est la santé, parce que nous avons juré que nous allons donner la santé aux Maliens et les protéger.

Depuis l’arrivée de notre Directeur Sanogo, il a sillonné tous les départements de l’hôpital afin d’apporter des changements significatifs pour la satisfaction des besoins des patients. Le visage de l’hôpital est en train de changer et vous pouvez constater que même sur le plan de l’hygiène, le visage a changé. Depuis son arrivée aussi, les agents touchent normalement leurs ristournes, leurs primes de garde etc. Si vous voulez remplacer un tel Directeur, le mieux serait de venir demander aux travailleurs de l’hôpital, mais ils l’ont fait sans nous consulter et nous ne serons pas d’accord. Qui a vu le président de la transition, Bah N’Daw, à l’hôpital Gabriel Touré ici ? Ce n’est pas juste et ce n’est pas honnête ce qu’ils ont fait et nous ne serons jamais d’accord avec une telle injustice. Si les Maliens ne se lèvent pas, le peu qui reste du Mali nous échappera aussi.


Un Directeur compétent qui a montré ses preuves à Koutiala, Niafunké, Ségou et Bamako ne peut pas être débarqué de la sorte et nous invitons les Maliens qui ont critiqué la proposition de loi de Magma Gabriel sur les anciens présidents de l’Assemblée nationale du Mali de prendre à bras le corps cette affaire afin que le Directeur soit rétabli dans ses droits. Cette lutte vient de commencer et nous serons là tous les jours pour réclamer le retour de notre Directeur », a-t-il dit.

Source: Le Républicain- Mali

Lire aussi

TIEMAN COULIBALY, MALI: « Je serai certainement candidat à la prochaine élection présidentielle...

« Au Mali, il faut lever toute ambiguïté sur la durée de la transition », affirme Tiéman Coulibaly. L’ancien min...

ÉVACUATION DES DECHETS SOLIDES ET CURAGE DES COLLECTEURS : Le chef du gouvernement donne le premier...

L’opération qui concerne le District de Bamako et la ville de Kati, prévoit d’évacuer 550.610 m3 de déchets soli...

MAURITANIE : L’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz a été arrêté...

L’ex-président mauritanien, Mohmamed Ould Abdel Aziz, a été arrêté mardi soir aux environs de 20h TU et plac...

TRANSITION : Abdoulaye Diop plaide pour une lecture réaliste et pragmatique de la situation...

Confronté à une crise multidimensionnelle depuis 2012, notre pays a besoin de la solidarité de la communauté interna...