IBK après le vote : ‘’Nous ne pouvons pas confiner les maliens, … les condamner à la mort par la faim’’

Après avoir accompli son devoir citoyen au compte du second tour des élections législatives, hier, à Sébénicoro,  le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta s’est prononcé sur la situation de la pandémie du COVID-19.  Il a rejeté toute idée « de confiner les Maliens »

Le chef de l’Etat, habillé dans son traditionnel boubou blanc en compagnie de son épouse, s’est apprêté au respect de toutes les mesures barrières mises en place.   C’est ainsi qu’après avoir mis son bulletin dans l’urne, il a indiqué qu’ « au sortir de ces élections législatives,  nous nous retrouvions avec un parlement bien installé, comme  c’est de convenance, comme c’est attendu par l’Assemblée nationale ».

Visiblement satisfait de la tenue des scrutins, le Président IBK a ajouté que le prix à payer aurait  été fort cette fois-ci, mais qu’il  remercie l’ensemble du peuple Malien pour avoir assumé  le premier  et le second tour des élections législatives.   « Qu’il plaise à Allah Subhana Hu Watahala  que ces élections se déroulent dans le calme le plus parfait et de manière démocratique. Et surtout qu’elles soient une victoire contre le Coronavirus », a formulé le Président de  la République.  Très optimiste dans la lutte contre l’éradication du COVID-19, il a poursuivi  que «  le Mali survivra à cette maladie de coronavirus ».

Pour lui, il était essentiel que nous votions.   «  Il faut que  le Mali ait des Institutions solides pour qu’après le Coronavirus qu’on  ne nous  dise pas que nous n’avons pas des institutions solides et que l’Etat bascule dans le chaos. Non ! L’Etat Malien sera là débout, digne   dans le vent et avancera », a proféré  le chef de l’Etat, qui a rejeté toute initiative de confinement,  «  Nous ne pouvons pas confiner les Maliens, bloquer les Maliens, les condamner à la mort par la faim. Nous avons le devoir de les protéger ».

Il s’est félicité  de la commande de 20 millions de masques  dont 10 millions ont été distribués dans les centres de votes.   Le Président IBK de souhaiter que chacun comprenne que  cette initiative du gouvernement  n’est pas  de la plaisanterie.  «  Si l’Etat a fait un tel effort, si je me suis prononcé  à ce niveau. Ce que le jeu en vaut la chandelle, le masque protège », a-t-il soutenu, ajoutant que si sur 7 millions d’habitants à Hong Kong, il n’y a eu que trois morts, ce que le masque protège et qu’il vaut qu’on le porte pour nous, pour notre famille et pour les autres.

Ainsi, le Président de la République a engagé chaque Malien à protéger  l’autre.  «  L’État a le devoir de protéger tout le monde. Ce qu’il a commencé à faire et ce qu’il fera.  Les masques produits par nos tailleurs seront de mises et nous produirons tant de masques  qu’il faudra pour que chaque Malien en dispose », a-t-il rassuré.  Avant de conclure son intervention en émettant le vœu  que le chef de file de l’opposition recouvre la liberté, « Nous le souhaitons de toute notre âme ».

Maliweb

Lire aussi

Mali : la CMA maintient la pression sur la junte autour de l’accord d’Alger...

Une réunion entre la junte et la CMA, qui cherche à obtenir des garanties sur la mise en œuvre de l’accord de paix ...

Mali : Ni civil ni militaire à la présidence de la transition, CNSP et Cédéao partagent la poire...

À la faveur de son dernier mini-sommet sur la crise malienne à Peduase au Ghana, la Communauté économique des États...

Législatives au Burkina: la commission électorale clôt le dépôt de candidatures...

C’est ce mardi 22 septembre à minuit que s’est clôturé le dépôt des dossiers de candidature à la commission na...

Présidentielle en Côte d’Ivoire: Pascal Affi N’Guessan rejoint l’appel de l’op...

Le président du Front populaire ivoirien (FPI), l’un des quatre candidats à l’élection présidentielle d’oc...