Il faut diminuer le train de vie de Koulouba

 

La tension de trésorerie de l’État malien serait due à la mauvaise  gouvernance du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, selon l’économiste du CRAPES Khalid Dembélé. Pour lui, le pire est à craindre au Mali si IBK ne  changer pas de train de vie.

C’est un secret de Polichinelle : l’État est confronté à certaines difficultés financières. Des difficultés que le ministre de l’Économie et des Finances, Dr Boubou Cissé, a tenté d’expliquer dans certains médias. Pour le Dr Boubou Cissé,  notre pays est loin de la faillite. Il explique qu’il s’agit juste d’une tension de trésorerie due à certaines charges  imprévues, l’État ayant été obligé de se substituer à certains débiteurs, notamment en prenant en charge les créances de l’EDM pour éviter que Bamako ne soit plongée dans le noir.

Déficit budgétaire

Le ministre Cissé s’est défendu en soutenant que jusqu’à présent l’État  avait fait  face à toutes ses charges basiques (payement des pensions des retraités, payements des  salaires au niveau du Trésor, acquittement de ses dettes à échéances), des indicateurs sur lesquels on se base pour  déclarer un pays en faillite ou pas. Vue sous cet angle, la thèse du ministre de l’Économie et des Finances semble  fort plausible, même si elle ne fait pas l’unanimité. Au titre de l’année 2018, le budget prévisionnel en dépenses de l’État est estimé à 2 330,778 milliards de francs CFA. Le projet de budget présente un déficit budgétaire global de 373,153 milliards et, en cette fin d’année  2018, l’État n’est qu’à 55% de taux de recouvrement, soit un manquant de 45%. L’actualité a été marquée par une série de décisions inhabituelles : suspension des dotations en carburant du personnel de la Présidence, difficultés pour les retraités d’entrer en possession de leurs pensions, retards  de salaires au niveau des banques, non paiement de la subvention aux promoteurs des écoles privées… Pour  le chercheur au Centre de recherches et d’analyses politiques et économiques (CRAPES), Khalil Dembélé, le vrai problème des caisses de l’État malien réside dans la façon dont les deniers publics sont utilisés par les dirigeants. À ses dires, il s’agit d’une mauvaise gestion et d’une mauvaise répartition des dépenses de l’État par le régime en place.  L’arbre ne pouvant cacher la forêt, IBK devrait donc, de son point de vue, se rendre à l’évidence, changer de modèle de gestion et revoir la distribution des ressources financières de l’État.

Réformes

Selon Monsieur Dembélé,  le Mali devrait prendre exemple sur d’autres pays et le Président revendre son avion présidentiel et injecter la somme dans les dépenses urgentes du pays. Autre solution proposée par  l’économiste, que le Chef de l’État revoie son agenda de voyages, qui coûtent excessivement cher. En somme, pour nous préserver du pire qui  se dessine à l’horizon, il nous faut absolument aller vers certaines réformes, restreindre les dépenses et améliorer  la qualité de la gouvernance, en faisant certaines restrictions budgétaires et en évitant les dépenses fallacieuses des gouvernants. L’État doit pouvoir augmenter sa capacité de résilience et créer de nouvelles richesses et des emplois. Selon Khalid Dembélé, les difficultés que connait le Mali se résument à IBK, son manque de vision et son déficit de dialogue avec l’ensemble des acteurs de la place.

Par Khadydiatou SANOGO

Lire aussi

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...

Police au Mali : nouvelles quittances pour mettre fin aux magouilles sur les routes maliennes...

Malick Coulibaly, le ministre de la Justice, a livré des carnets de quittance aux directeurs régionaux de la police le...

DIRECT Mali : 2 morts et plusieurs blessés à Tombouctou...

Des tirs ont provoqué plusieurs blessés dans la ville de Tombouctou lors d’un rassemblement de jeunes de la vill...