Tentative d’extorsion: Karim Benzema entendu par un juge d’instruction

Karim Benzema, justice

L’attaquant du Real Madrid Karim Benzema a été entendu par un juge d’instruction, début juillet, en qualité de témoin dans l’affaire de tentative d’extorsion sur un ex-proche, Léo D’Souza.

Nouvel épisode judiciaire pour Karim Benzema. Placé sous le statut de témoin dans l’affaire de tentative d’extorsion sur un ex-proche, l’attaquant du Real a été entendu par un juge d’instruction au début du mois de juillet rapporte l’Equipe ce mardi.

Un non-versement de 50.000 euros au joueur à la base du litige

Cette affaire, débutée en octobre 2018, implique différentes personnes dont Léo D’Souza, « consultant intermédiaire en marketing », Yamna Aghrib, assistante de Benzema, Smaïne Tabennehas, un ami d’enfance de l’attaquant et donc le buteur madrilène. Alors qu’un appel téléphonique doit avoir lieu pour régler un litige sur le non-versement de 50.000 euros après une prestation de l’international tricolore en Egypte, ce coup de fil n’a pas lieu et la situation dérape. Une altercation se produit entre D’Souza et Tabennehas, qui aboutit à une plainte du consultant envers ce dernier. Une enquête est ensuite déclenchée et aboutit à l’ouverture d’une information judiciaire. Puis en novembre 2018, Tabennehas est mis en examen pour tentative d’extorsion et Aghrib pour « complicité de tentative d’extorsion ».

La justice voudrait désormais entendre son frère

Le 4 juillet dernier, Benzema aurait donc été entendu par le juge. Le joueur madrilène indique avoir déposé plainte contre D’Souza pour le non-versement des 50.000 euros et qu’il n’a plus eu de contacts avec lui après l’avoir relancé pour le paiement. D’Souza l’aurait même bloqué sur plusieurs applications de messageries. Karim Benzema a délivré sa version des faits et avoue en vouloir toujours à Tabennehas. « J’ai vu l’ampleur dans les médias, j’ai vu mon nom alors que c’est moi qui me suis fait voler et on me fait passer pour je ne sais pas qui », rapporte le quotidien. « Depuis ce jour, je suis toujours énervé contre lui. Il ne m’a jamais dit qu’il allait voir Léo. »

Fin mai, D’Souza avait réaffirmé avoir été agressé par Tabennehas mais avait dédouané l’attaquant français de tout acté commandité. La justice voudrait désormais entendre le frère cadet de Karim Benzema, Gressy, qui avait fait le lien entre D’Souza et le buteur.

 

 

Lire aussi

Mali-France : président Bah N’Daw reçoit Joël Meyer ambassadeur français...

Le Chef de l’État, président de la transition Bah N’Daw a reçu ce 29 septembre 2020, Joël Meyer, Ambassa...

Éviter le chao en République de Guinée, Organisations de la Société Civile appelle sur la situa...

Ce mardi 29 septembre 2020, des Organisations de la Société Civile et Mouvements Citoyens de la sous région Ouest-Afr...

Mali : Moussa Traoré, Modibo Keïta et l’État de droit, Tiébilé Dramé dresse l’état des li...

L’ancien ministre malien des Affaires étrangères, emprisonné plusieurs fois comme leader estudiantin et syndicalist...

Les craintes du Collectif pour la transition en Guinée...

Au cours d’un colloque à Paris ce lundi, le Collectif pour la transition en Guinée a réitéré son opposition à un...