La DGSE française ne rentre jamais dans les locaux de la SE malienne

Un soldat malien et un militaire français engagés dans l’opération Barkhane, le 10 mars 2016 au Mali.
© PASCAL GUYOT / AFP

Le Mali est totalement sous tutelle ? Non ! Le partage des informations entre les services des renseignements maliens et français est permanent, mais les conditions sont souvent particulières. Par exemple, lors que les maliens arrêtent un djihadiste, il est détenu à la prison de la Sécurité d’Etat malienne (SE), et quand la DGSE française demande à l’interroger, il sera conduit sous escortes de l’unité anti-terroriste de la SE jusqu’à la brigade d’investigation judiciaire (BIJ); le temps pour les français de l’interroger avant de le ramener à la prison de la SE. La DGSE française ne rentre jamais dans la cour de services de renseignements maliens, c’est une souveraineté nationale qu’on ne peut violer, nous confie une source bien introduite. Un peu de fierté quand même.

Lire aussi

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...

Police au Mali : nouvelles quittances pour mettre fin aux magouilles sur les routes maliennes...

Malick Coulibaly, le ministre de la Justice, a livré des carnets de quittance aux directeurs régionaux de la police le...