La famille de Robert Mugabe en colère

La famille de Robert Mugabe se dit choquée de ne pas avoir été consultée par le gouvernement sur le programme funéraire de l’ancien président du Zimbabwe.

M. Mugabe, âgé de 95 ans, est décédé la semaine dernière alors qu’il suivait un traitement médical dans un hôpital de Singapour. Son corps sera exposé dans un stade de football de la capitale du Zimbabwe, Harare selon le programme du gouvernement. Sa famille et le gouvernement ne sont pas d’accord sur la dernière demeure de M. Mugabe.

La famille de M. Mugabe indique que son corps sera plutôt exposé dans son village natal de Kutama le dimanche soir et enterré lors d’une cérémonie privée le lundi ou le mardi. Le gouvernement avait voulu qu’il soit enterré au monument des héros nationaux à Harare.

« Nous notons avec une extrême inquiétude la manière dont le gouvernement du Zimbabwe a élaboré le programme des funérailles de feu Robert Gabriel Mugabe sans consulter sa famille immédiate, chargée de lui faire part de ses dernières volontés concernant ses funérailles et son enterrement », a déclaré la famille dans un communiqué.

« En tant que membre de sa famille immédiate, nous avons également observé avec consternation que le gouvernement du Zimbabwe tente de nous contraindre à accepter un programme pour les funérailles et l’inhumation de feu Robert Gabriel Mugabe, ce qui est contraire à ses souhaits sur la façon dont il a voulu que sa dépouille mortelle soit inhumée ».

M. Mugabe a été le premier dirigeant du Zimbabwe après l’indépendance du pays en 1980. Il s’est maintenu au pouvoir pendant près de quarante ans avant d’être évincé lors d’un coup d’État en 2017.

Lire aussi

Le président du Niger alerte sur les groupes djihadistes : « Si le Sahel cède, la menace touchera...

Mahamadou Issoufou, président du Niger, confie au JDD ses inquiétudes sur la dégradation de la situation au Sahel, me...

Mali : Les localités sud du pays en état d’alerte maximum des terroristes prennent pied dans le ...

La menace terroriste se précise de plus en plus vers les localités sud du pays dans le Wassoulou (Yanfolila-Frontière...

Mali : Forum de Paris sur la paix : Les sommets se multiplient, la paix s’éloigne en Afrique...

Après la première édition, tenue dans la foulée du centenaire de l’Armistice célébrée  en novembre 2018, l...

Burkina Faso: les gendarmes repoussent une attaque jihadiste à Arbinda...

Des hommes armés ont attaqué l’escadron de gendarmerie basé à la brigade territoriale de gendarmerie d’Arbinda d...