La femme «la plus rapide du monde » se tue en essayant de battre son record

Jessi Combs avait dépassé les 680 km/h lors d’un essai en 2018, qui n’avait pu être officiellement validé. Elle comptait faire encore mieux mardi lorsqu’elle a trouvé la mort.

La pilote automobile Jessi Combs, considérée comme « la femme plus rapide sur quatre roues » après avoir établi un record à 640 km/h en 2013, s’est tuée dans un accident en tentant de battre son propre record, a annoncé la police mercredi.

Les secours ont été prévenus mardi qu’une voiture dotée d’un moteur à réaction s’était écrasée dans le désert d’Alvord en tentant de battre un record de vitesse, a indiqué dans un communiqué le shérif du comté de Harney, dans l’Oregon (nord-ouest des États-Unis).

Les policiers ont identifié le pilote comme étant Jessica (Jessi) Michelle Combs, âgée de 39 ans. « Jessi Combs était morte. Les causes de l’accident restent inconnues et font actuellement l’objet d’une enquête », souligne le communiqué.

Mécanicienne accomplie

La femme, qui participait également à diverses émissions de télévision aux Etats-Unis, avait repris les commandes de sa voiture à réaction en octobre 2018 pour améliorer sa performance. Selon des sites spécialisés, elle avait alors dépassé les 680 km/h mais l’essai n’avait pu être officiellement validé en raison d’un problème mécanique. Elle comptait faire encore mieux mardi lorsqu’elle a trouvé la mort.

Mécanicienne accomplie, Jessi Combs s’était fixé pour objectif de battre le record de « la femme la plus rapide du monde », établi en 1976 par la cascadeuse américaine Kitty O’Neil. Dans le même désert d’Alvord, celle-ci avait dépassé les 825 km/h de moyenne, à bord d’un engin qui ne comptait que trois roues.

Lire aussi

Mali-France : président Bah N’Daw reçoit Joël Meyer ambassadeur français...

Le Chef de l’État, président de la transition Bah N’Daw a reçu ce 29 septembre 2020, Joël Meyer, Ambassa...

Éviter le chao en République de Guinée, Organisations de la Société Civile appelle sur la situa...

Ce mardi 29 septembre 2020, des Organisations de la Société Civile et Mouvements Citoyens de la sous région Ouest-Afr...

Mali : Moussa Traoré, Modibo Keïta et l’État de droit, Tiébilé Dramé dresse l’état des li...

L’ancien ministre malien des Affaires étrangères, emprisonné plusieurs fois comme leader estudiantin et syndicalist...

Les craintes du Collectif pour la transition en Guinée...

Au cours d’un colloque à Paris ce lundi, le Collectif pour la transition en Guinée a réitéré son opposition à un...