La Guinée ferme ses frontières terrestres aux marchandises pour « assurer la sécurité transfrontalière »

La Guinée vient de suspendre toutes ses importations de marchandises par voie terrestre. L’annonce a été faite jeudi 6 février par le colonel Abdoulaye Traoré, directeur des renseignements à la Direction générale des douanes.

La mesure ne devrait concerner que les biens n’impactant donc pas la circulation des personnes. D’après les autorités, elle vise à assurer la sécurité transfrontalière et à préserver l’intégrité du territoire national, mais également à lutter contre la fraude, la contrebande et les trafics divers non autorisés sur le territoire guinéen.

Cette annonce intervient alors que ces derniers mois, le gouvernement a annoncé avoir saisi d’importantes munitions provenant de pays frontaliers. Dans un contexte de tensions politiques internes et dans une région ouest-africaine marquée par le terrorisme et le grand banditisme, les autorités guinéennes indiquent vouloir prévenir l’introduction sur le territoire guinéen d’armes de guerre.

Cette mesure ne devrait pas être du goût des commerçants guinéens qui pourraient voir leur chiffre d’affaires baisser. Notons que les importations de marchandises de toute nature se feront désormais par le port de Conakry, qui d’après les autorités, est doté de matériels capables de détecter tout cas de fraude ou de marchandises prohibées.  

Agenceecofin

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...