Le Niger et le Mali vont mettre en place un Comité inter-gouvernemental de sécurité

En visite de travail et d’amitié le 7 septembre 2019 à Bamako, le chef de l’Etat Nigérien, Issoufou Mahamadou et son homologue Malien, Ibrahim Boubacar Keïta, ont convenu de la création d’un Comité transfrontalier de sécurité.

La mise sur pied de ce comité a pour but de mieux lutter contre le terrorisme. Il sera composé des ministres en charge de la défense, de la sécurité, des affaires étrangères, de la justice, des finances, ainsi que des représentants des conseils nationaux de sécurité.

Les deux présidents ont renouvelé leur volonté d’en finir avec l’insécurité et le terrorisme dans la région.

Dans ce volet plus précisément, les deux dirigeants ont affiché une convergence de vue marquée par une approche sous-régionale et régionale afin de combattre plus efficacement ce phénomène. Cette approche devrait notamment se traduire par des échanges de renseignements et une mutualisation des moyens.  Selon les deux chefs d’Etat, l’éradication du terrorisme dans la bande sahélo-saharienne passe par le renforcement des mécanismes bilatéraux et multilatéraux. Enfin, les deux présidents misent beaucoup sur le sommet extraordinaire de la CEDEAO, prévu le 14 septembre 2019 à Ouagadougou, afin de mettre sur pied des nouvelles mesures favorisant une coopération renforcée entre Etats mais également un soutien plus important de la communauté internationale.

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...