Le Niger va se doter d’un nouvel hymne national plus «patriotique»

C’est un changement majeur qui se profile dans la vie du Niger, de ses institutions et emblèmes depuis son accession à l’indépendance en 1960.

En effet, le pays s’apprête tout simplement à changer son hymne national. Un cas peu courant dans la vie d’une nation. Le Comité national en charge de cette réflexion a eu une rencontre ce 21 novembre avec le président de la République, Issoufou Mahamadou, pour faire le point sur cette question.

Composé de plusieurs membres du gouvernement et d’experts, ce groupe de travail est plutôt favorable à la modification du chant patriotique dans un bref délai.

Adoptée en 1961, après la proclamation de l’indépendance, « La Nigérienne», aux dires même d’une grande majorité de la population, ne répond plus à la vision et aux aspirations du peuple. «Il y a des parties de l’hymne qui font à l’unanimité l’objet de critiques. Il faut trouver un hymne qui puisse galvaniser la population, être pour nous une sorte de cri de guerre pour toucher notre fibre patriotique », a expliqué le ministre nigérien de la Renaissance culturelle, Assoumana Malam Issa, à la télévision d’Etat.

A noter que les paroles de « La Nigérienne » ont été écrites par le français Maurice Albert Thiriet en 1961.

Agenceecofin 

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...