LE PRESIDENT BAH N’DAW EN ALGERIE : Defense, sécurité, paix et coopération au menu

Le président de la Transition, Bah N’Daw, est arrivé cet après-midi (samedi 13 Mars 2021, ndlr) à Alger (Algérie) pour une visite d’amitié et de travail de deux jours. Le chef de l’Etat est accompagné d’une forte délégation composée notamment de quatre ministres : Zeini Moulaye (Affaires étrangères et Coopération internationale), colonel Sadio Camara (Défense et Anciens combattants), lieutenant colonel Abdoulaye Maïga (Administration territoriale et Décentralisation) et Alhamdou Ag Ilyane (Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine).

C’est aux environs 13h30 (heure locale) que l’avion présidentiel s’est posé sur le tarmac de l’aéroport international Houari Boumediene. Le président Bah N’Daw a été accueilli par le Premier ministre algérien, Abdelaziz Djerad. Après les salutations, les deux personnalités ont suivi l’exécution des hymnes nationaux, passé en revue les détachements militaires avant d’échanger dans le salon d’honneur de l’aéroport.

Après son installation dans sa résidence, le président de la Transition a rencontré les représentants de la communauté malienne vivant en Algérie. Dans son intervention, l’ambassadeur du Mali, en Algérie, Mahamane Amadou Maiga, a indiqué que nos compatriotes bénéficient de beaucoup de privilèges par rapports aux immigrés d’autres pays en raison de la convention sur la libre circulation entre le Mali et l’Algérie. Il a aussi souligné que le Mali occupe la première place des pays auxquels l’Algérie accorde des bourses dans divers domaines : enseignement supérieur, sport, formation professionnelle, défense et sécurité. L’ambassadeur a également fait savoir que les étudiants évoquent quelques problèmes techniques relatifs aux orientations et filières, mais la plupart sont résolus avec satisfaction grâce à la bonne coopération des universités et instituts avec l’ambassade.

Le représentant du Conseil de base des Maliens d’Algérie, Alhousseini Camara, a égrené quelques difficultés auxquelles ses concitoyens sont confrontés comme l’obtention de la carte de séjour en Algérie et de la carte NINA ainsi que des logements sociaux. Sans oublier les difficultés d’envoi des fonds et de rapatriement des corps au Mali.

En réponse, le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine a d’abord salué l’Algérie pour avoir accepté d’accueillir nos étudiants dans ce contexte de Covid-19 où beaucoup de pays ont fermé leurs frontières aux étrangers. Le ministre Alhamdou Ag Ilyane a rappelé que la Transition a pour missions d’instaurer la sécurité et d’assurer le retour de l’administration sur l’ensemble du territoire. Sur ce point, l’Algérie sera d’un apport considérable. Idem pour le parachèvement de la mise en oeuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Il s’agit aussi pour la transition, a-t-il poursuivi, de travailler pour la bonne gouvernance dans le pays avec toutes les réformes qui y sont nécessaires et d’organiser des élections transparentes et crédibles afin de doter notre pays d’institutions légitimes.

Dans son intervention, le président de la Transition a invité nos compatriotes à respecter les lois du pays d’accueil, à savoir l’Algérie qui a énormément fait pour le Mali. Sur les préoccupations soulevées, Bah N’Daw dira qu’il n’a que des conseils d’usages à l’endroit des uns et autres. A ce propos, il a demandé à tout le monde de retrouver l’hymne national du Mali. « Un peuple-Un but-Une foi…Debout sur les remparts », a-t-il cité, avant de souhaiter bonne année universitaire aux étudiants.

Le programme du président Bah est très chargé dimanche. Dans la matinée, il déposera une gerbe de fleurs au sanctuaire du Martyr. Le président N’Daw sera ensuite reçu par son homologue, Abdelmadjid Tebboune. Une autre rencontre est prévue avec le général de corps d’armée Said Changriha, chef d’état major de l’armée nationale populaire. Le chef de l’Etat déjeunera avec son homologue. Il recevra ensuite une visite de courtoisie du président du Conseil de la nation, Saleh Goudjil et du Premier ministre Abdelaziz Djerad.

Lors des différentes rencontres, il sera question de la relance du conseil d’Affaires algéro-malien, de défense et de sécurité et de la situation de nos compatriotes vivant dans les 58 Wilayas de l’Algérie.

Source : L’ESSOR

Lire aussi

BOUBACAR GAOUSSOU DIARRA: « Il faut se réjouir de l’accord de Farabougou, mais pas en faire un m...

Boubacar Gaoussou Diarra, ambassadeur malien, dirige le secrétariat permanent du cadre politique de gestion de la crise...

LANCEMENT DE CAMAPAGNE POLITIQUE AVORTE A MOPTI : Seydou Coulibaly affiche ses ambitions pour Koulou...

La Venise malienne (Mopti) devrait servir de cadre au lancement du Mouvement politique, Benkan Koura, de Seydou Mamadou ...

COVID-19/ MALI : De nouvelles restrictions pour gérer la flambée des cas de contamination...

Les dernières données indiquent une très forte avancée des cas de Covid-19 au Mali. Le jeudi dernier, plus de 400 ca...

INSECURITE-TERRORISME : Sikasso infectée par les djihadistes ?...

Après les Régions de Mopti et de Ségou, c’est celle de Sikasso qui se trouve sous la menace des djihadistes. Tous l...