Le procès du directeur de publication du journal « le pays » renvoyé au 13 décembre

Le confrère Boubacar Yalcoué, directeur de publication du journal  « le pays » est poursuivi dans une affaire de délit de presse par la cour constitutionnelle.  Aussitôt, son procès ouvert  hier  jeudi 29 novembre au tribunal de la commune V du district de Bamako, il a été renvoyé au 13 décembre.

 

Une sécurité énorme déployée aux alentours du tribunal, vérification de la carte d’identité civile avant d’accéder à la salle d’audience,  les forces de l’ordre étaient là, hier  pour sécuriser le procès de la cour constitutionnelle contre Boubacar Yalcoué, directeur de publication du journal « Le Pays ». Une grande partie de la presse malienne mobilisée comme un seul homme pour soutenir l’accusé.

 

Pour l’ouverture de ce procès, la fixation des frais de la consignation a marqué l’audience.  C’est après des discussions qu’ils ont été fixés à 500 000 Francs CFA par le président du tribunal. La somme doit être payée par le plaignant, la cour constitutionnelle avant la reprise du procès sinon sa requête ne sera pas reçue.

 

Pour des journalistes ayant effectués le déplacement, la presse restera mobilisée. C’est ainsi que Dramane Aliou Koné, président de la maison de la presse, s’exprime « l’intimidation ne nous empêchera pas de faire notre travail que nous faisons pour le Mali, pour les Maliens ».

D’autres appellent les confrères  à « rester sereins »,  en attendant la reprise du procès.

 

Mohamed Salaha

Lire aussi

Mort de Maradona : Le docteur Leopoldo Luque inculpé pour homicide involontaire...

Football, la police a perquisitionné dimanche le cabinet et le domicile de Leopoldo Luque, le médecin personnel de Mar...

Mali : Transition et Gouvernance, Assimi fait jaser...

La transition malienne va bon train. Et comme il est de coutume, aucune œuvre humaine ne peut bénéficier de l’adhé...

Mali : Issa Kaou Djim, «La surenchère ne va pas aider à résoudre les questions sociales»...

Le coordinateur de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS), se pr...

Mali : un bras de fer entre la junte militaire et les administrateurs de la société civile...

Après nominations massives des militaires aux postes de gouverneur par le pouvoir de la transition, un bras de fer s’...