Le salaire de Hervé Renard pourrait doubler

Hervé Renard. ISSOUF SANOGO / AFP

En quittant la ville de Port-Gentil, au Gabon ce matin pour se rendre à Rabat après sa défaire 1-0 contre l’Egypte hier 29 janvier, Hervé Renard, va voir son salaire fortement augmenter, étant donné que l’objectif des Lions de l’Atlas étaient d’arriver au moins aux quarts de final de la Coupe d’Afrique des Nations.

Dès son retour au Maroc, le salaire du technicien français va passer de 54 milles dollars américains à 72 milles dollars le mois révèle le journal Al Akhbar dans son édition de ce lundi. Le contrat de Hervé Renard court jusqu’à la fin de l’année prochaine.

La Fédération marocaine de football pourrait être encore plus généreuse puisque le salaire pourrait même doubler si les Lions de l’Atlas se qualifient pour la prochaine Coupe du monde qui doit avoir lieu en Russie. Sans oublier bien sûr les primes de matchs ainsi que les divers avantages offerts par la FRMF.

Pour le journal, si la Fédération a sorti le chéquier c’est pour inciter l’entraineur français à rester avec l’équipe marocaine car ce dernier est très courtisé par les clubs étrangers notamment en Chine et aux Etats-Unis.

Des joueurs marocains jouant à la PlayStation ce 30 janvier 2017 à l’aéroport de Port-Gentil. ©Ali Dembélé pour Nord Sud Journal

Ali Dembélé, envoyé spécial

Lire aussi

DIRECT Mali : 4 morts et plusieurs blessés à Tombouctou...

Des tirs ont provoqué plusieurs blessés dans la ville de Tombouctou lors d’un rassemblement de jeunes de la vill...

Mali : Bilal Ag Achérif aux chefs d’Etat de la CEDEAO : « Il y a plus urgent que Kidal !»...

Est-ce une fixation ou une véritable volonté de s’impliquer dans la résolution de la crise que notre pays traverse ...

Mali : l’armée française va utiliser des drones armés...

Ces drones conduisaient jusqu’à présent des missions de renseignement et de surveillance au-dessus du Sahel afin de ...

Mali : On se plaint de l’état de nos routes, et le directeur national des routes bitume sa rue !...

Le pays tout entier est en ébullition à cause de l’état de nos routes. De Kayes à Ménaka, on conteste et on prote...