Le Tchad adapte la commercialisation de son bétail pour faire face à l’insécurité

D’habitude, le cheptel tchadien est conduit sur pied vers les pays voisins pour y être vendu. Mais la guerre dans les pays voisins, comme le Nigeria et la Libye, a conduit les autorités à inventer un nouveau modèle d’exploitation.

Samedi 29 février, un abattoir permettant d’exporter de la viande au lieu du bétail a été inauguré à Moundou, à 500 km au sud de la capitale, par le président Idriss Déby.

L’insécurité qui sévit en Libye et au Nigeria, deux grands acheteurs du cheptel tchadien, a plombé les exportations. Pour contourner cette situation qui impacte négativement le secteur de l’élevage, deuxième pourvoyeur de ressources à l’économie tchadienne, les autorités poussent à ne plus exporter du bétail sur pied, mais plutôt des carcasses.

Rfi

Lire aussi

Plusieurs détenues violées à la prison de Lubumbashi en RDC, les MSF examinent les victimes...

En République démocratique du Congo, l’organisation Médecins sans frontières (MSF) organise à partir de ce 3 ...

Mali : La jeunesse de Gao en proie facile pour les terroristes...

La transition changera-t-elle quelque chose pour Gao ? Frustrée, la jeunesse de Gao s’exprime. Dans le nord ...

Mali : arrêt des activités illicites d’un faux militaire et 2 de ses complices...

Le vrai faux militaire aux arrêts. Peu de temps avant cette opération à succès des hommes du 3è Arrondissement, ceu...

Mali : Tensions croissantes du climat social, le parti YELEMA interpelle…...

Après avoir exprimé, à travers un communiqué en date du 1er décembre, ses inquiétudes sur les vives tensions socia...