Le Tchad adapte la commercialisation de son bétail pour faire face à l’insécurité

D’habitude, le cheptel tchadien est conduit sur pied vers les pays voisins pour y être vendu. Mais la guerre dans les pays voisins, comme le Nigeria et la Libye, a conduit les autorités à inventer un nouveau modèle d’exploitation.

Samedi 29 février, un abattoir permettant d’exporter de la viande au lieu du bétail a été inauguré à Moundou, à 500 km au sud de la capitale, par le président Idriss Déby.

L’insécurité qui sévit en Libye et au Nigeria, deux grands acheteurs du cheptel tchadien, a plombé les exportations. Pour contourner cette situation qui impacte négativement le secteur de l’élevage, deuxième pourvoyeur de ressources à l’économie tchadienne, les autorités poussent à ne plus exporter du bétail sur pied, mais plutôt des carcasses.

Rfi

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...