LES GRANDS SCANDALES FINANCIERS DE L’ÉRE IBKAÉNNE : Les 226,6 milliards de marchés attribués sous Soumeylou Boubèye Maïga et Boubou Cissé

« Le Sphinx » dans son œuvre de salubrité publique a toujours dénoncé les marchés scabreux sous Alpha Oumar Konaré, ATT et IBK. Jamais notre pays n’a connu une rapine systématique de ses deniers publics que sous ce dernier. Parmi tant d’autres scandales, voilà 11 marchés au relent pestilentiel passés sous Soumeylou Boubèye Maïga, Premier ministre et Boubou Cissé qui lui succéda avec sa double casquette de Premier ministre et de ministre de l’Économie et des Finances.

Lors de son discours d’investiture, Bah N’Daw, avait dit : “L’argent public est sacré. Je ne peux pas promettre zéro corruption, mais je garantirai, tant que je serai à la tête de cette transition, zéro impunité… Tous les dossiers de crimes économiques générés par nos structures de vérification, seront instamment remis aux mains de la Justice malienne”. Avant de marteler : “N’ayons pas peur des mots ! Le Mali a été humilié, rabaissé, affaibli et hué par la faute de ses propres fils… Je suis prêt au sacrifice ultime pour que le Mali redevienne le Mali de nos rêves… Le Mali m’a tout donné et je suis heureux d’être son esclave”.

Ces déclarations fortes du chef de la Transition avaient suscité beaucoup d’espoirs auprès des

Maliens scandalisés par le vol systématique des deniers publics sous le magistère prévaricateur d’Ibrahim Boubacar Keïta au cours duquel des milliards furent détournés à la pelle à travers des marchés aussi scandaleux les uns que les autres. Aujourd’hui, six mois plus tard, force est de constater que ces paroles de Bah N’Daw ne sont que du vent comme celles pérorées par le désormais ex président de la République en novembre 2013. Le tout nouvel homme fort du Mali, avait dit, visiblement agacé, quand il recevait le rapport de la CASCA (cellule d’appui aux structures de contrôle de l’administration) qu’il était inimaginable que des fonctionnaires d’un pays en guerre puissent se livrer à des actes de corruption et de délinquance financière.

Les yeux fixés dans ceux des Maliens le « Kankélétigui » promettait : « Je ne puis donc tolérer le détournement ou la mauvaise gestion des ressources publiques. (…) je prends l’engagement que personne n’entravera le cours de la justice (…) l’argent du peuple sera restitué, s’il doit l’être et ce, sans préjudice des réparations et poursuites requises ». On connaît la suite. L’outrage fit place à la résignation puis à une véritable OPA sur les ressources publiques. (Affaires de l’avion présidentiel, des marchés d’équipements de l’Armée, des avions et hélicos cloués au sol etc.).

Aujourd’hui, beaucoup de Maliens pensent que Bah N’Daw est sur les traces d’IBK. Beaucoup de paroles et très peu d’actes pour freiner l’hémorragie financière. Cependant, loin de se décourager, « Le Sphinx » attire l’attention de Bah N’Daw et des colonels de Kati -sur lesquels commencent à peser des soupçons de corruption et de détournement- ces onze (11) sulfureux marchés passés sous Soumeylou Boubèye Maïga, Premier ministre du 30 décembre 2017 au 22 avril 2019 date à laquelle il a été défenestré et de Boubou Cissé, ministre de l’Économie et des Finances de janvier 2016 au 22 avril 2019 portefeuille qu’il conservera lors de sa nomination comme Premier ministre jusqu’à la chute du régime.

Acquisition de 78 camions de transport et citerne (2018-2019).

D’un montant de 9,43 milliards, ce marché a été attribué par entente directe à CIM appartenant à l’opérateur économique Ibrahima Karagnara sous la référence N° 004 MDAC/DFM-2018. Toute la commande n’a pas été livrée (nous y reviendrons), les experts ont estimé le montant de la surfacturation à 3 milliards.

Acquisition d’un avion de type Casa 295 W (juin-juillet 2020).

La livraison serait en cours, ce marché d’un montant de 36,22 millions d’euros soit 23,8 mil- liards, a été attribué à Airbus Défense and Space S.A.U (intérêt français). « Le Sphinx » est en train d’enquêter et vous dira, dans les jours à venir le montant du bakchich touché par les « facilitateurs ».

Concession de l’Aéroport Modibo Keïta

Le bénéficiaire de cette concession est EGIS, une société française qui serait associée à Baba Cissé (DG- SGI-Mali) et à Mamadou Sinsy Coulibaly ex- Président du Patronat malien, respectivement frère et beau- frère de Boubou Cissé.

Sur la base de 800 mille passagers par an, le chiffre d’affaires prévisionnel est de 25 milliards de FCFA/an. Nous ignorons à ce jour le montant des retro-commissions versées à ceux qui ont mis du beurre dans les épinards.

Impression des bulletins de vote lors des législatives 2020

Ledit marché a été attribué, par entente directe -gré à gré, si vous préférez- à Mamadou Sinsy Coulibaly. D’un montant de 2,3 milliards de FCFA. « Le sphinx » ignore pour le montant de la retro-commission qui a été versé.

Acquisition de 100 véhicules Blindés 2019-2020

« Le Sphinx » a largement parlé de ce marché attribué à STREIT, une société créée de toutes pièces aux Émirats Arabes Unis par une Malienne maitresse d’un général alors ministre de la

République. Vendus à notre pays à 100 milliards soit 1 milliard par véhicule, alors que le prix affiché sur le site est de 463 millions l’unité. Le montant de la surfacturation est de, tenez- vous bien : 53,7 milliards de FCFA!

6,237 milliards pour Joe Walaki

Cette malodorante indemnisation contre laquelle « Le Sphinx » s’est véhément opposé et qu’IBK avait ajournée parce que « l’affaire était dans la presse » a fini par être réglée à Hadi Niangadou dit Joe Walaki. Cette parcelle qu’il a achetée à Kati à moins de 20 millions de FCFA lui fut retirée par le régime ATT pour cause d’utilité publique suite la bronca des paysans du coin qu’il avait spoliés. Dix ans plus tard, elle valait moins de 200 millions.

Malgré tout Boubou Cissé a fini par octroyer au sulfureux député, colistier de Karim Keïta en commune II et vice-président de l’Assemblée nationale la somme de…6,237 milliards FCFA, et ce, malgré la réticence du ministre délégué du Budget et du ministre en charge des Domaines. Les mauvaises langues parlent d’une retro commission de 2 milliards.

Fourniture de Matériel de Protection, de Survie et de Précision (2016-2017)

Ce marché N° 2016-026 a été attribué à Danaya Business Sarl dirigée par Adama Traoré. D’un montant de 10, 341 milliards, ledit marché a un délai d’exécution de 90 jours.

Fourniture de gilets pare-balles et de casques balistiques (2019)

D’un montant de 2,1 milliards, ce marché N° 032 MDAC/DFM- 2019 est attribué à Nouvelle Lune Sarl appartenant à … .Adama Traoré. Il a délai d’exécution de 120 jours.

Fourniture de gilets pare-balles et casques balistiques (2019-2020)

Ce marché N° 034 MDAC/DFM, d’un montant de 3,6 milliards est attribué à ….MCD sarl dont le PDG n’est autre que … Adama Traoré. Son délai d’exécution est de 90 jours.

Annexe à la lettre N°0015/ DGA-SG du 03 avril

Cet avenant pour la fourniture des matériels individuels, matériels de campement et de couchage, matériels de protection, rations individuelles de combat d’un montant de 40,67 milliards est attribué à …Adama Traoré avec un délai d’exécution de 90 jours.

Sur 11 marchés, Adama Traoré dit Adama Dialani qui est le PDG – sur papier en tous cas- de plus de 10 sociétés, a bénéficié d’un montant total de 59,87 milliards. Vous l’aurez compris, l’homme, en réalité, n’est que le prête-nom d’un membre influent de « Ma Famille d’Abord ».

Cette liste des marchés n’est pas exhaustive. Toujours dans son œuvre de salubrité publique, « Le Sphinx » se fera le plaisir de revenir sur lesdits marchés et vous en narrer toutes les péripéties. Les autorités de la Transition avaient affirmé, mezzo voce, avoir annulé plusieurs marchés de ces prédateurs économiques. Rien n’est moins sûr, mêmes les rangers avec lesquels nos bidasses ont défilé le 20 janvier dernier ont été fournis par….le même Adama Dialani. Ce dernier a bénéficié sous le magistère d’Ibrahim Boubacar Keïta de plusieurs autres marchés dans tous les secteurs de l’Administration et des sociétés et entreprises étatiques. On parle de plus de 750 milliards. Qu’en pense le colonel Bah N’Daw, notre Robin des Bois national ?

Nous y reviendrons.

Source : Le Sphinx

Lire aussi

ZONE DES TROIS FRONTIERES : Un chef terroriste arrêté et un autre neutralisé...

Dadi Ould Chouaïb dit Abou Dardar, un des cadres de l’État islamique dans le Grand Sahara (EIGS), a été arrêté d...

RETOUR DE GBAGBO EN COTE D’IVOIRE : Récit d’un moment de retrouvailles avec ses partisans...

RFI a été témoin des retrouvailles entre Laurent Gbagbo et ses partisans dans un ancien quartier général de campagn...

FRONT SOCIAL : Le premier ministre échange avec L’UNTM...

Pour l’apaisement du climat social, Dr Choguel Kokalla Maïga a rencontré, hier à la Bourse du travail, le bureau ex...

Des cadres de l’EIGS capturés dans le nord du Mali...

Au Mali, des combats ont opposé mardi 15 juin des soldats nigériens et français, qui menaient une opération conjoint...