Les pays africains sur le pied de guerre face au coronavirus

Face à l’épidémie de coronavirus apparue en décembre à Wuhan, dans le centre de la Chine, qui a déjà fait 360 morts et contaminé plus de 17 000 personnes, plusieurs pays africains ont annoncé des mesures de précaution sanitaires supplémentaires, ainsi que des rapatriements. Le Botswana vient de détecter cinq cas suspects, en provenance de Wuhan, qui viennent d’être placés en quarantaine.

Deux avions sont partis pour Wuhan ce week-end. Un premier de Royal Air Maroc a rapatrié ce matin 167 ressortissants. Accompagnés d’une équipe médicale, ils ont été conduits à l’hôpital de Sidi Saïd à Meknès et l’hôpital militaire Mohamed V de Rabat, où ils resteront en observation pendant 20 jours.

L’Algérie a également envoyé un avion aujourd’hui. 36 étudiants algériens, ainsi que 10 Tunisiens et quelques Libyens doivent bénéficier de ce rapatriement. Et c’est à l’hôpital spécialisé dans les maladies infectieuses d’Alger que ces rapatriés seront maintenus à l’isolement pendant 15 jours.

De l’autre côté du Sahara, le Burkina Faso a également annoncé aujourd’hui de nouvelles mesures. Alpha Barry, le ministre des Affaires étrangères a demandé aux Chinois qui désirent se rendre au Burkina de repousser leur voyage. Ceux qui viennent d’arriver sur le territoire seront placés dans un centre de confinement. par ailleurs, sur place en Chine, vingt-deux étudiants burkinabè sont confinés dans leurs universités à Wuhan.

Nous sommes en relation avec le ministère chinois des Affaires étrangères et nous avons convenus que les ressortissants chinois qui devraient se rendre au Burkina Faso retardent leur déplacement, le temps qu’on voit évoluer la situation.

Cette semaine déjà plusieurs pays avaient pris des mesures de précaution : l’aéroport de Dakar s’est équipé de caméras thermiques pour prendre la température des passagers au contrôle des passeports… Les autorités mozambicaines ont quant à elles suspendu la délivrance de visas pour les citoyens chinois.

Rfi

Lire aussi

Mali : Moussa Traoré, Modibo Keïta et l’État de droit, Tiébilé Dramé dresse l’état des li...

L’ancien ministre malien des Affaires étrangères, emprisonné plusieurs fois comme leader estudiantin et syndicalist...

Les craintes du Collectif pour la transition en Guinée...

Au cours d’un colloque à Paris ce lundi, le Collectif pour la transition en Guinée a réitéré son opposition à un...

Présidentielles au Niger: l’union européenne débloque une somme de 4,5 millions d’euros...

L’Union européenne a signé le jeudi 24 septembre avec le Niger, une convention de financement pour la mise en œuvre...

Burkina : un homme abattu à sa sortie de banque...

Un client d’une  banque de la place à Ouagadougou de nationalité étrangère a été tué par balle hier 28 sep...