Les universités africaines décident de réviser tous les 5 ans, les programmes de formation scientifique pour faire face au déficit de spécialistes

Les responsables des universités africaines ont décidé de réviser tous les trois à cinq ans, les curricula relatifs aux sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques (STEM). Cette décision est l’une des résolutions prises lors de la septième Conférence régionale africaine des vice-chanceliers et doyens de l’enseignement des sciences, de l’ingénierie et de la technologie, qui s’est tenue au Zimbabwe du 20 au 21 novembre 2019.

Bien que cette mesure ait été motivée par le besoin de s’adapter à l’évolution constante de la société et du marché de l’emploi, elle vise avant tout à faire face au déficit de spécialistes dans les domaines scientifiques en Afrique. À ce sujet, la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF), une agence spécialisée de l’Union africaine estime cette pénurie à plus de huit millions de médecins et de spécialistes, plus d’un million de chercheurs,  plus de quatre millions d’ingénieurs et de près de 70 000 agronomes.

Pour la fondation, cette situation serait due à la prédominance à plus de 80% des enseignements dans les sciences humaines et sociales. Et ce, malgré les financements de plus en plus croissants accordés pour développer ces domaines scientifiques. Il faut toutefois noter que ces financements sont le plus souvent à l’endroit des femmes dans le but de les encourager dans ces filières encore bien dominées par les hommes.

Le plan d’application de cette réforme donne une place de choix aux partenariats régionaux entre les universités à la place des partenariats internationaux plus prisés par les institutions de formation. L’apprentissage à distance a été également retenu comme point fort de la mise en œuvre de cette stratégie dont le seul but est de contribuer au développement de l’Afrique par la science et l’innovation.

Agence Ecofin

Lire aussi

MALI : Le collectif pour la promotion de la paix et la justice de TAOUDENIT dénonce « le comportem...

Le collectif pour la promotion de la paix et la justice de Taoudénit a organisé, le samedi 27 février 2021 à la Mais...

MALI : Le Premier ministre inaugure le 2e pont de Kayes...

Le Premier ministre Moctar Ouane vient d’ouvrir à la circulation le deuxième pont de Kayes et ses routes d&rsquo...

COUR D’ASSISES DE BAMAKO : Le Procès de Amadou Haya Sanogo et autres renvoyé au 11 mars 2021...

L’affaire concernant ministère public contre Issa Tangara, Amadou Haya Sanogo et 15 autres accusés d’« enlèvemen...

8EME SESSION ORDINAIRE DU COMITE DE PILOTAGE DE PRIA- MALI : Des résultats palpables pour la premi...

L’inspection de l’élevage et de la pêche a abrité  le jeudi 25 février 2021 l’ouverture de la 8ème ...