Libération de Soumaila Cissé: des rapports affirment que certaines fake-news sont postées depuis Koulouba

Koulouba Mali palais presidentiel

Certaines fake-news sur la libération de Soumaila Cissé sont postées à partir du Palais présidentiel de Koulouba au Mali par deux conspirateurs d’opérette, selon trois rapports d’enquêteurs engagés par Bocar Cissé, le fils du chef de file de l’opposition.

Plusieurs fake-news postées sur les réseaux sociaux relatives au kidnapping du chef de file de l’opposition, l’ont été depuis Koulouba, le palais présidentiel du Mali. C’est du moins, ce qui ressort des rapports de trois spécialistes dans le traçage des données informatiques saisis par Bocar Cissé, le fils de Soumaïla Cissé.

Les trois génies de l’informatique, qui ne se connaissent ni d’Adam ni d’Ève, sont remontés à la même source et tombés sur la même conclusion : les fake-news relayées via certains trois sites internet maliens proviennent toutes des adresses IP de deux ordinateurs appartenant à deux personnes qu’ils sont parvenus à identifier. « Ces deux personnes, un homme et une femme, font partie de l’entourage immédiat du président de la République », selon le Sphynx.

Les enquêteurs du fils de Soumaila Cissé étaient chargés de trouver l’identité des administrateurs de la plateforme ayant relayé les fake-news, trouver des documents de la plateforme, trouver d’éventuels partenaires, trouver l’identité du ou des rédacteurs… Sans rentrer dans des détails techniques compliqués, le travail des trois experts –qui ne se connaissent pas- a permis d’identifier les deux personnes qui sont à l’origine de certaines fake-news comme celles intitulées : « La libération de Soumaïla Cissé est imminente : voici ce qui s’est passé » ou bien « Mali : AQMI négocie chèrement la libération de Soumaïla Cissé » ; et bien d’autres. Une plainte contre X a été déposée auprès du parquet parisien pour enlèvement et séquestration par les enfants de Soumaïla Cissé. Pour le moment la présidence malienne n’a pas réagi suite à ces informations.

Les espoirs s’amenuisent
Il faut rappeler que tout juste après l’attentat, les ravisseurs les ravisseurs ont pris Soumaila Cissé sur une moto et depuis, aucune preuve qu’il est vivant, mais le président du Mali Ibrahim Boubacar Keita a affirmé Soumaila Cissé est vivant. Selon nos sources, Soumaïla Cissé aurait été remis à l’un des deux groupes dissidents de la katiba du Macina d’Amadou Koufa, celui de Sékou Cissé. La milice Dan Na Ambassagou a déclaré avoir tué ce dernier il y a quelques semaines. Toujours selon les mêmes sources, Sékou Cissé ainsi qu’au moins trois de ses lieutenants ont été tués par un commando envoyé spécialement pour cela. Ce qui n’augure rien de bon

pour ceux qui connaissent les méthodes des milieux du renseignement qui éliminent le plus souvent leurs complices quand ces derniers ont fini de perpétrer des meurtres qu’ils ont eux-mêmes commandités, afin de ne laisser aucune trace. Ce qu’ils appellent dans leur jargon : « faire du propre »Touchons du bois, et espérons, comme l’a promis IBK, que Soumaïla Cissé sera bientôt parmi les siens.
Nord sud journal avec Le Sphinx

Lire aussi

Mali : l’entrée des FAMa à Farabougou, inquiétude de la médiation...

Les forces armées maliennes sont entrées ce jeudi 22 octobre à Farabougou, dans le centre du Mali, après 17 jours de...

Mali : la BOAD accorde un prêt de 23 milliards FCFA pour l’électrification de 50 localités...

À Bamako, lors du conseil des ministres du 14 octobre, le gouvernement de transition a ratifié plusieurs accords de pr...

Mali : Libéré par ses ravisseurs, Soumaïla Cissé a-t-il dit toute la vérité ?...

Faut-il croire au président de l’URD Soumaïla Cissé quand il affirme ne pas avoir rencontré Iyad Ag Ghali ni Amado...

Mali : accusé de complicité avec des terroristes à Koro, le maire de Bamba rentre dans la clandes...

Devenu persona non grata dans sa Commune, Alasseni Telly, maire de Bamba dans le cercle de Koro, devient un clandestin. ...