Madagascar: la France restitue un objet royal du trône de la reine Ranavalona III

À Madagascar, le président de la République, Andry Rajoelina, a annoncé mardi 3 novembre lors d’un point presse au Palais présidentiel, la restitution par la France d’une pièce royale qui ornait le sommet du trône de la reine Ranavalona III.

Un trône sur lequel la dernière souveraine de la Grande Île (qui régna de 1883 à 1897) s’adressait à son peuple lors d’événements officiels. Depuis 1910, cet ornement royal était conservé au musée de l’Armée, à Paris. Une restitution après plusieurs mois de négociations entre les autorités malgaches et françaises.

Cette pièce royale, de forme circulaire, faite de métal doré et de velours, regagnera sa place au palais de la Reine, à Antananarivo, jeudi 5 novembre. Un symbole de souveraineté nationale retrouvée pour Andry Rajoelina, le président malgache

« Le moment est venu de remettre en valeur notre histoire et le patrimoine malgache pour notre héritage et pour marquer notre unité et notre solidarité. En 1897, quand Madagascar a été colonisé, les colons ont retiré tous les signes de la souveraineté nationale. Parmi ces signes, il y a la couronne du trône de la reine Ranavalona III. J’ai écrit une lettre au président français pour lui demander de la restituer. C’est avec amour que je déclare au peuple malgache, que 123 ans plus tard, la couronne du trône de la reine Ranavalona III va retrouver sa place à Madagascar », a déclaré le chef d’État.

La restitution de cet objet royal était initialement attendue pour les célébrations du 26 juin dernier, date du 60e anniversaire de l’indépendance malgache. Mais les conditions de cette restitution n’avaient pas été acceptées par Madagascar. La France avait proposé un prêt, alors que les autorités malgaches réclamaient une remise totale de ce bien culturel. Finalement, un accord a été trouvé avec un prêt de cinq ans, qui doit se transformer en restitution permanente une fois que la France aura promulguée une loi spécifique qui le permet. Pour l’heure, la législation française n’autorise qu’une remise temporaire.

Dans un communiqué conjoint des autorités malgaches et françaises, la France indique « s’engager à initier dans les meilleurs délais les mesures préalables à la procédure pouvant permettre le transfert de propriété de ce bien à Madagascar ». Lors de ce point presse, Andry Rajoelina a aussi annoncé l’inauguration, vendredi 6 novembre, des travaux de réhabilitation du « Rovan’i Manjakamiadana », ou palais de la Reine, 25 ans jour pour jour après son incendie.

Rfi

Lire aussi

Ibrahima Diawara remise trophée Segou Mali

Mali: Ibrahima Diawara aux côtés de la jeunesse de Ségou...

Le président du Parti Mouvement Maliens Tout Court, Mouvement pour la solidarité et le développement (MTC-MSD), Ibrah...
Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...