Mali: Bankass, l’Attaque de trois villages dans la commune de Bayes fait 5 morts, 21 blessés et des centaines de déplacés

Une autre mauvaise nouvelle, encore dans le cercle de Bankass. Le vendredi 1er février 2019, des hommes sans foi ni loi ont attaqué trois villages : Yara, Dissa et Boilla dans la commune de Bayes. Bilan : 5 morts, 21 blessés et des centaines de déplacés.

L’insécurité  enregistre encore des victimes dans le cercle de Bankass. Elle a créé des veuves, des orphelins … Les bandits  armés ont attaqué ce vendredi 1er février 2019 dans la commune de Baye les villages dogon de Yara,Dissa et Boilla. Cette attaque contre de paisibles citoyens a enregistré un bilan désastreux. Trois (3) morts et quinze (15) blessés dans le village de Yara ; deux (2) morts et (7) blessés à Dissa.

Ce n’est pas tout, plusieurs habitants  de ces villages ont été contraints à  quitter la zone pour regagner la ville de Bankass afin de se sauver. « Face à cette menace, des centaines de personnes ont quitté leur village pour regagner la ville de Bankass », lit-on sur la page de Oumar Guindo, correspondant de l’AMAP à Bandiagara. Ces déplacés étaient   arrivés à   Bankass, samedi 2 février 2019, dans l’après-midi. D’autres sont en route selon les rescapés.

Selon une source locale, le bilan matériel est aussi lourd.  En plus des pertes en vies humaines et des blessés graves, le village  de Boilla et une bonne partie de Yara ont été incendiés.

Un autre village attaqué dans la commune de Ségué

En dehors de ces trois villages dogon de la commune de Baye, un autre village, Gnondo, a été attaqué dans la commune de Ségué. Les terroristes ne se sont pas limités à la simple attaque du  village, ils ont brulé des greniers, des charrettes, et des maisons. Aussi, deux jeunes ont été enlevés et assassinés selon les sources locales.

Du côté de Bankass, nous avons joint le maire Allaye dit Moulaye Guindo. Ce dernier a exprimé toutes ses inquiétudes face à la multiplication des attaques. « Ce qui se passe dans le cercle de Bankass est déplorable », regrette-t-il. A ses dires, il y’a eu trop d’attaques contre de paisibles citoyens dans la commune de Baye seulement dans la semaine dernière. Moulaye Guindo confirme l’arrivée des centaines de déplacés de Dissa, Bohila, et Yara à Bankass. « Oui effectivement, nous accueillons des déplacés dogon de Yara, Dissa et Bohila. Beaucoup sont arrivés le samedi. D’autres sont aussi arrivé ce dimanche », nous a-t-il confié.

Rappelons que ces  actes  barbares  se passent  au moment où les dignes fils du pays et d’autres groupes armés s’activent pour la réussite du processus de désarmement démobilisation et réinsertion(DDR).

Le pays

Lire aussi

Paris juge « inacceptable » la mise en cause de soldats français par l’ambassadeur du Mali...

Une image « fausse, inacceptable et indécente » : le cabinet de la ministre des Armées a qualifié ainsi les déclar...

Dix personnes civils tués à la frontière Mali – Niger...

Dix civils ont trouvé la mort entre les 23 et 24 février à la frontière entre le Mali et le Niger, une zone réguli...

Mali: axe Bamako-Ouagadougou-Niamey-Gao, enfer déshumanisant des Maliens infligés par des gendarme...

Dans un silence assourdissant des autorités maliennes et burkinabé, des milliers de Maliens qui empruntent le corridor...
Prix Fiso 2020

Mali : Ibrahima Diawara gratifié au festival Soninké...

Le président de l’association Mouvement Maliens Tout Court (MTC), Ibrahima Diawara a reçu un prix des mains des orga...