Mali : 2 morts et 2 blessés suite à des coups de feu sur des orpailleurs

Dans la nuit du 2 au 3 juin 2020, au 4èm quartier de Gao, un cas de fusillade des individus armés a été enregistré dans une maison abritant des orpailleurs de diverses nationalités : Nigérien, Tchadien et Soudanais.

Selon une source, c’est aux environs de 00 heure de la nuit du 2 juin, non loin du consulat algérien  que une dizaine d’individus armés non identifiés, à bord d’un véhicule, parlant Tamasheq ont tiré sur les orpailleurs.

En effet, les présumés auteurs ayant tenté de braquer les orpailleurs, ont été surpris par le grand nombre de ces derniers qui y logent. Une dizaine d’individus armés non identifiés, à bord d’un véhicule, ont effectué des tirs sur les orpailleurs, avant de prendre la fuite.

Le bilan est de 2 morts, dont les nommés Abdallah Mahamane âgé de trente-six (36) ans de nationalité Tchadienne et Ahamad Adamaou, cinquante-trois (53) ans, de nationalité soudanaise ; et 2 blessés qui sont : Mamad Awad, soudanais et Ahmad Mamoud, tchadien, tous évacués à l’hôpital régional de Gao.

Une enquête est ouverte niveau de la brigade de recherche de la gendarmerie pour situer les présumés auteurs.

Nouvel horizon

Lire aussi

Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...

Mali : 136 exploitants des mines illégaux interpellés...

Les autorités maliennes ont arrêté 136 personnes exerçant illégalement dans les mines. Ils sont désormais à la di...