Mali: 3èm congrès ordinaire du front populaire de l’azawad, Hassan Ag El-Mehdy pour un nouveau mandat de 3 ans

Troisième congrès ordinaire du front populaire de l’azawad (FPA). Le Col. Hassan Ag El-Mehdy rempile pour un nouveau mandat de trois ans. C’est l’une des principales recommandations issues du troisième congrès ordinaire du Front Populaire de l’Azawad, un mouvement membre de ce qu’il est convenu d’appeler « l’inclusivité ».

Ce terme regroupe des mouvements armés ne faisant partie ni de la CMA ni de la Plateforme. Rappelons que ces assises du FPA ont eu lieu fin octobre dernier, dans la localité de Tin Aouker, située à environ 70km au Nord de la ville de Gao.

Pour la circonstance, plusieurs centaines de personnes, dont certaines venant des pays voisins, ont effectué le déplacement. S’y ajoutent des représentants de plusieurs mouvements impliqués dans le processus de paix au Mali. L’occasion a donc été mise à profit par les délégués pour reconduire à la tête du FPA le Colonel Hassan Ag El-Mehdi. A noter que l’objectif de ces assises était de contribuer à la réduction et à l’apaisement des conflits et des tensions sociales en vue de promouvoir la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Il a également été question de débattre des questions relatives à un engagement plus résolu des communautés dans la mise en œuvre de l’Accord issu du processus d’Alger. Ce, afin d’assurer une meilleure appropriation par les différentes communautés. Les participants ont aussi réitéré la nécessité pour des communautés locales de s’impliquer dans le renforcement de la sécurité. Ils ont ainsi tenu à rappeler certaines conséquences des tensions, à savoir l’accroissement de l’insécurité, la détérioration du tissu social et l’insécurité alimentaire… Une situation qui, à leurs yeux, affecte surtout la cohésion sociale et le vivre ensemble. Sans compter le fait que cela favorise aussi la résurgence de nouveaux conflits intra et intercommunautaires. D’où, l’idée de renforcer les mécanismes traditionnels comme moyens privilégiés de prévention et de gestion des conflits inter et intra-communautaires.

Signalons qu’à l’issue des travaux de ces assises, outre la reconduction du Colonel Hassan Ag El-Mehdi comme Secrétaire général du FPA, il a aussi été procédé à la signature d’un document appelé  » Tente de la Paix « . Il s’agit d’un engagement plus fort des communautés en faveur de la paix comme seul moyen de prévention et de gestion des conflits. Rappelons que le Colonel Hassan Ag El-Mehdi est le Coordinateur des forces de la « Coalition des Mouvements de l’Entente « . C’est d’ailleurs à ce titre qu’il est aussi le porte-parole des 800 anciens FAMa réintégrés depuis début 2019. Toutefois, depuis cette réintégration, lui et ses frères d’armes n’ont bénéficié d’aucun avancement, alors que c’était sur cette base qu’ils ont été réintégrés. De plus, il a même été débarqué du Conseil national pour la réforme du secteur de la Sécurité à son insu et sans tenir compte du fait que c’était le seul poste dont son mouvement a bénéficié au sein d’un organe de la mise en œuvre de l’Accord.

L’indépendant

Lire aussi

Mali : les médiateurs indignés par les nominations au ministère de la Réconciliation...

Après la nomination de nombreux militaires à la tête des régions, les nominations de Marcelin Guenguere, chef de cab...

Mali : plusieurs terroristes neutralisés dans une opération conjointe dans le secteur de Boulikess...

Au cours de la semaine écoulée, à partir d’une manœuvre de renseignement, le Sous-groupement de commandos parachut...

Mali : 6 morts et des portés disparus, le jihadisme s’étend à Dogofry...

Hier 26 novembre, c’est le village de Dogofry K6 qui a subi un assaut mené par plusieurs individus armés. Six person...

Mali : rareté des opportunités politiques, les politiciens contraints d’aller cultiver la terre...

Difficile période de transition pour la classe politique. Des leaders politiques sans emplois sont contraints d’aller...