Mali : 8 morts et 22 blessés dans un accident de circulation sur l’axe Bla-San

L’état désastreux de nos routes et l’incivisme des conducteurs plongent les familles dans des deuils à longueur de journée au Mali.  La triste tragédie s’est déroulée mardi 17 novembre 2020 dans la localité de Fani, à 45 km de la ville de Bla en direction de San. 

Un Car de la compagnie CTAC en pleine vitesse s’est renversé à un endroit où, de grands trous sont de part et d’autre, et où le goudron est considérablement à hauteur. Le chauffeur en déviant les trous, a fini sa course dans les buissons, avec un bilan provisoire assez lourd fait état de  53 victimes dont 22 blessés graves et 8 morts.

Selon des témoins, le Car rempli de passagers en partance pour San s’est renversé dans un ravin. Les mêmes sources indiquent que les causes de l’accident seraient dues à l’excès de vitesse, ajouté à l’état désastreux de la route.

Les éléments du Poste de secours de Bla se sont présentés sur le lieu juste après une alerte. Ayant constaté l’ampleur du sinistre, ils ont  demandé un renfort qui a été dépêché de San et Ségou avec l’appui du Centre de Santé de Référence de Bla. Après un tri, certaines victimes ont été prises en charge par le service médical de la Protection civile afin de stabiliser les cas graves avant  leur transport dans les milieux hospitaliers. À en croire la même source,  tous les corps ont été envoyés à la morgue de San.

Les autorités du cercle de Bla et la Brigade territoriale de gendarmerie de Bla ont effectué le déplacement sur le lieu de l’accident pour constater les dégâts.

Les blessés sont pris en charge à Ségou et Bla en fonction de la gravité des lésions. Les sapeurs-pompiers de la région de Ségou n’ont pas manqué de saluer la promptitude de la mairie de Bla et l’ONG Word Vision qui ont déployé des grues pour faciliter les manœuvres de désincarcération des victimes.  Au total 05 ambulances et trois grues ont été engagées lors des opérations  de secours.  Tous les blessés ont été transportés à l’Hôpital de Ségou et les morts à la morgue de San par la Protection Civile.

Le Commandant de la Compagnie de Circulation Routière de Bamako, Commissaire Principal, Abdoulaye Coulibaly estime que les causes des accidents de la circulation sont nombreuses. Il dira qu’ : « il y a plusieurs facteurs qui expliquent les accidents. Il y a l’état des routes qu’on appelle les infrastructures routières. Aussi l’état des véhicules et le facteur humain ».

À l’en croire, c’est ce dernier facteur qui explique en grande partie la quasi-totalité des accidents de la circulation. 70 à 75% des accidents résultent du comportement de l’individu, qui peut influer sur plusieurs manières.

Il est à noter qu’au même moment, le ministère des Transports et des Infrastructures lors de la célébration de la 16e édition de la Semaine de la Sécurité Routière, a lancé un cri de coeur à l’endroit des usagers de la route pour un changement de comportement qui s’impose, vu les statistiques nationales d’accidents de la circulation routière.

Le Combat

Lire aussi

COVID-19 au Mali : Le Président de transition, Bah N’Daw va s’adresser à la nation ce ...

Face à la multiplication massive du nombre de cas positifs lié au COVID-19. Le Président de transition, Bah N’D...

Mali: triple attaque visant des militaires de l’opération Barkhane à Kidal, Gao et Ménaka...

Plusieurs attaques terroristes, revendiquées par Al-Qaïda au Maghreb islamique, ont visé simultanément la force fran...

Mali : Elimination prématurée des aiglons du Mali du tournoi UFOA-A...

Face à l’élimination prématurée des aiglons du Mali du tournoi UFOA-A, le ministre des Sports Mossa Ag Attaher rec...

Mali : l’effroi à Niono, « les hommes armés nous imposent des conditions »...

N’Debougou est un village de la commune de Sirifila-Boundy dans le cercle de Niono, région de Ségou. Depuis quelques...