Mali à la CAN 2017 : Alain Giresse « Le réalisme et l’efficacité nous fait défaut »

Alain Giresse l’entraineur de l’équipe du Mali. @DR

Après le match contre le Ghana, à la conférence de presse d’après match, l’entraineur de l’équipe du Mali, Alain Giresse répond aux questions des journalistes. Nord Sud Journal vous livre la vidéo et la transcription de cette conférence.

Est-ce que vous vous sentez responsable du résultat du match d’aujourd’hui ?

Tout entraineur a sa part de responsabilité sur le résultat. Le contenu de la première mi-temps ne correspondait pas à ce qu’on pouvait attendre de notre match. Il fallait le rectifier. J’assume le contenu de la première mi-temps tout comme j’assume le contenu de la seconde mi-temps grâce aux changements qui ont été effectué et qui auraient pu nous permettre de revenir dans le match et de revenir au score dans cette rencontre.

Est-ce que vous n’avez pas confiance aux jeunes joueur

Ce n’est pas un problème de confiance. C’est simplement un problème d’expérience du niveau de cette compétition et qu’il est plus facile pour de jeune joueur de rentrer (en deuxième mi-temps Ndlr) que de démarrer un match. Tous les matchs de préparation que nous avons faits, nous les ont démontrés et donc on sait qu’on peut les introduire (en deuxième mi-temps Ndlr) et peuvent nous rapporter. Aujourd’hui, se baser uniquement sur un départ d’équipe très jeune supporte un risque d’inadaptation au match qui nous a été présenté, surtout contre le Ghana. Je pense que nous avons eu malheureusement deux coupes du monde qui nous ont démontré qu’il y avait un apport important de jeune mais qui avaient du mal assumer la prise en charge d’un match. Donc on sait qu’introduire (un jeune joueur) au cours d’un match quand les choses sont peu décantées, c’est plus facile. C’est toute la problématique qu’on a pour nous d’aller leur faire mûrir à travers ces rencontres de haut niveau.

Qu’est-ce qui n’a pas marché ?

Le réalisme et l’efficacité nous fait défaut sur ces dernières rencontres et notamment ici en seconde mi-temps sur les occasions qu’on a eues. Après, on ne règle pas tout par les entrainements. Des séances devant les buts, on en a fait, on est jamais éloigné des buts, on fait participer même d’autre joueurs qui ne sont pas du secteur offensif. Seulement la différence qu’il y entre marquer un but à l’entrainement et marque un but à un match avec tout le côté émotionnel que sa représente, il y a quand même une différence en termes de lucidité et de justesse dans geste. C’est ça qui fait la différence, qui permet de transformer une occasion en but.

Pourquoi Lassana Coulibaly n’est pas rentré tôt dans le match ?

On a pas été unis parce que nous avons opté pour un système avec un peu plus de présence dans les dix-huit mètres (de l’adversaire Ndlr), comme ça nous a manqué contre l’Égypte, en mettant deux attaquants pour avoir un peu plus de présence, ce qui n’a pas pu se produire. Voilà la raison pour laquelle Lassana (Coulibaly Ndlr) n’avait pas démarré (le match Ndlr) puisqu’on a vu que malheureusement Lassana qui est un joueur qui promet, un  jeune mais qui n’est pas forcément le plus en l’aise quand il est dans les dix-mètres.

Transcription de la conférence de presse de Alain Giresse après le match du Mali contre le Ghana ce 21 janvier 2017

Nord Sud Journal

Lire aussi

Région de Mopti : Des bases logistiques détruites, des terroristes éliminés...

Les soldats de l’opération « Dambé » ont infligé des pertes à l’ennemi lors des ratissages dans les ...

Mali : Inauguration de la route de Gouana : La population satisfaite, remet un Ciwara au maire de Ka...

Satisfaits et honorés du travail que Hamadoun Tiécoura Diarra fait à la tête de la Mairie de Kalaban-Coro, la popula...

Les Brèves : Les FAMa réajustent leur Stratégie de lutte contre les groupes terroristes...

Le Chef d’état-major général des Armées, le Général de Division Abdoulaye Coulibaly, porte à la connaissance de...

Mali : Les recommandations de Bamako pour la Régulation des médias et TIC dans l’UEMOA et en Gui...

Le jeudi dernier, les pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la Guinée, ont ...