Mali : acquisition des blindés, plusieurs terroristes neutralisés

Enfin, l’armée du Mali est-elle sortie du piège ? De sources concordantes, c’est sur instruction des anciennes hautes autorités que les blindés n’ont jamais été déployés pour lutter efficacement contre les groupes terroristes.

Étaient-ils les complices des djihadistes au sein de l’appareil d’État? En tout cas de graves soupçons pèsent sur l’ancien chef du gouvernement et plusieurs hauts cadres civiles du centre qui travaillaient à la présidence, primature et autres structures. Des enquêtes vont situer le peuple.

Depuis le changement du régime, les chaines se sont-elles brisées peut être ? L’armée malienne est entrée de nouveau en action contre les terroristes. Au lendemain de la démission du président Ibrahim Boubacar Kéita, au moins « 700 terroristes ont été abattus depuis le 19 Août 2020 par les FAMa ».

Le secteur 3 du Théâtre Centre de l’opération Maliko renforce davantage ses capacités opérationnelles, à travers l’acquisition de véhicules de combat blindés de type Typhon. Trois drones ont été également réceptionnés le 24 août 2020 par le commandant du secteur 3, le colonel Boubacar Yassanry Sanogoh. Le commandant a visité l’équipement et a assisté aux vols d’essai de ces drones. Pour le colonel Yassanry avec ces matériels acquis les éléments seront encore plus engagés et déterminés, car ils offrent plusieurs possibilités opérationnelles.

Ces drones ont une capacité d’anticipation au niveau des petites unités isolées. Ils peuvent effectuer des missions de reconnaissance, et peuvent être utilisés comme précurseurs sur une zone de patrouille de proximité. Ce n’est pas tout. Ces appareils volants peuvent prévenir les embuscades ce qui permet de minimiser les pertes en vie humaine.

« Le commandant du secteur 3 a déjà monté une équipe de moniteurs pour former les éléments à l’utilisation des drones ». D’autres équipements de vidéosurveillance sont déjà installés au Centre des Operations pour renforcer la sécurité au niveau du camp. Le colonel a rappelé à la troupe que les conditions de vie et de travail restent la priorité de la hiérarchie militaire. De ce fait, il exhorte l’ensemble à assurer la maintenance afin que le secteur puisse remplir ses missions régaliennes.

Avec info-Gao

Lire aussi

Mali: ce que propose le mouvement Maliens Tout Court pour une transition réussie...

I. CONTEXTE Au cours de ces soixante ans d’indépendance, le Mali a connu plusieurs crises mais celle de 2012 a été ...

Mali : au moins 19 nominations au sein des FAMa, le CNSP prend goût au pouvoir...

Alors que toute l’attention se porte sur comment organiser la transition d’après, CNSP, le Conseil national pour le...

Mali : la junte confirme la tenue de la concertation nationale sur la transition politique...

La concertation nationale promise par la junte qui a pris le pouvoir le 18 août dernier aura bien lieu. Jeudi, la capit...

Mali : la classe politique est favorable à une transition civile, le CNSP va-t-il enfin se résoudr...

Décidemment, Assimi Goita et ses hommes n’ont plus assez de marge de manœuvre et leurs jours semblent désormais com...