Mali : affaires de faux contrat de 700 millions et imitation de signature au MDAC, des précisions de la DIRPA

La Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA) a servi de cadre ce mercredi, 03 juin 2020 à un point de presse afin de donner des précisions sur l’affaire de pension des FAMa, le marché de véhicules portant sur 700 millions de F CFA et la bancarisation des militaires.

Animé par le Directeur de la DIRPA, le colonel-major Diarran Koné et le Directeur des finances et du matériel du ministère de la Défense et des Anciens combattants, le colonel-major Abdoulaye Ibrahima Traoré.

Prenant la parole pour la circonstance, le directeur de la Dirpa dira que la bancarisation est une volonté du gouvernement du Mali. « 99% des militaires sont d’accord pour la bancarisation. Tous les militaires veulent aller à la bancarisation », révèle le colonel-major Diarran Koné. En ce qui concerne les avantages de la bancarisation, les officiers annoncent la sécurisation des salaires, la maitrise des masses des salaires, la réduction de la perturbation des opérations et du service…

Evoquant les difficultés, les officiers regrettent le taux d’illettrisme élevé des personnels, la question des retenues, la couverture bancaire des zones et localités opérationnelles, la capacité d’absorption des besoins financiers par les structures locales et l’absence d’acteurs potentiels de transfert d’argent partenaires.
Parlant des pensions des militaires, le colonel-major Koné a indiqué que la nouvelle formule de gestion de la pension vise à permettre aux personnels des Forces armées et de sécurité malienne de bénéficier une retraite dorée pour ceux et celles qui y accèdent. Et d’ajouter que la pension intègre tous les éléments de solde excepté les allocations familiales. Pour l’officier Diarran Koné, le salaire brut ne diminue pas, mais le net à payer diminue avec l’augmentation des retenues pensions. « Le nouveau code des pensions est certes très avantageux pour les retraités, mais il y a lieu de préciser et de souligner qu’il entraine une légère diminution du net à payer. Cette diminution s’explique du reste par le fait que les primes et indemnités sont soumises à cotisation », a-t-il souligné.

Parlant du faux contrat de 700 millions de F C FA et imitation de signature au ministère de la défense et des anciens combattants, le colonel-major Abdoulaye Ibrahima Traoré a précisé que « oui il y a eu imitation de signature, il s’agit d’un faux contrat, le département de la défense est décidé à faire aboutir cette affaire de faux contrat ».

22 Septembre

Lire aussi

CEDEAO : réouverture des frontières, les autorités maliennes n’ont pas encore statué sur le ca...

Suite à la réunion des Chefs d’État de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) et de la Communa...

Burkina-Faso : tentative d’escroquerie du maire Beouindé, le TGI de Ouagadougou dessaisi au profi...

Le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou a été dessaisi mardi 14 juillet, au profit de celui de Diébougou,...

Mali : la contestation reporte un rassemblement à risque prévu vendredi...

Le mouvement de contestation qui réclame le départ du pouvoir en place au Mali a décidé de reporter un rassemblement...

Mali : Au moins 12 morts dans une nouvelle attaque terroriste à Mopti...

Hier 14 juillet 2020, plusieurs corps sans vie ont été signalés dans la commune de Sangha, après une attaque terrori...