Mali : Aminata Koumaré, une fée de l’entrepreneuriat féminin

Née en 1989 à Brazzaville, au Congo, Aminata Koumaré est une jeune malienne évoluant dans l’entrepreneuriat. Elle suit pour commencer une formation à Sup Management Mali et obtient un Master en Management Global Approfondi en 2012.

Dès l’âge de 19 ans, elle décroche son premier stage dans un groupe de logistique internationale. De société en société, elle touche à plusieurs domaines, administration, logistique, événementiel, assurances…

Elle se lance pour la première fois en 2012 avec SPEDIS (Spéciales Distributions et Services) en tant que distributeur des marques Lafont et Parade au Mali. Ambitieuse, Aminata, cinq années après SPEDIS, fonde une plateforme internet d’aide à la création d’entreprises, DIAGOKOUM’S.

Mariée et mère de deux enfants, Aminata Koumaré épouse Dembélé a été nommée Ambassadrice de Linkedin Local Bamako en 2018. Cette nomination lui a permis d’organiser le 1er Meet Up de Linkedin Local Bamako, dont le but est de faire connaître les professionnels derrière les profils du réseau et de se connecter en face à face pour des interactions significatives.

À travers ses diverses activités, Aminata Koumaré lutte contre le chômage des jeunes et fait la promotion de l’entrepreneuriat.

 Khadydiatou SANOGO

Lire aussi

Mali : Quand la maladresse de la ministre française des armées dévoile … Les visées impériali...

«Nous avons décidé de créer une unité de forces spéciales européenne. Dès 2020, les forces spéciales française...

Mali: Hommage aux soldats Maliens...

Au soldat inconnu Il est parti en embrassant les pieds de maman N’Ma a fait ses dernières bénédictions Il est parti...

Force conjointe du G5 Sahel : 25 terroristes neutralisés au cours d’une opération d’envergure...

Les premières semaines du mois de novembre ont été marquées par une opération d’envergure menée par la Force con...

Burkina Faso: la France augmente son niveau d’alerte sécuritaire...

Nouvelle mise à jour de la carte du Burkina Faso par le ministère français des Affaires étrangères. Les zones en ja...